Elections régionales PACA: vers un match Christian Estrosi contre Marion Maréchal-Le Pen

Elections régionales PACA: vers un match Christian Estrosi contre Marion Maréchal-Le Pen

Publié le 15/04/2015 à 10:27 - Mise à jour à 19:13
©Alain Robert/Apercu/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Les élections départementales ne sont qu'en décembre, mais la bataille a déjà commencé pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui pourrait être l'une des plus disputées. Christian Estrosi, ancien ministre et maire de Nice, aura la charge de contrer les ambitions de l'étoile montante du clan Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen, soutenue par son grand-père.

Ce pourrait tout à fait être le duel du second tour des élections régionales. Christian Estrosi, à l'appel de Nicolas Sarkozy, vient d'annoncer sa candidature pour mener la liste UMP aux élections régionales de décembre prochain dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Face à lui, suite au psychodrame qui a secoué le Front national et mené Jean-Marie Le Pen à jeter l'éponge, Marion Maréchal-Le Pen devrait prendre la tête des troupes frontistes.

Ce devrait donc être champion contre champion, tant tous deux font figure de poids lourds nationaux au sein de leur parti. Christian Estrosi incarnant "l'expérience", selon les mots de Nicolas Sarkozy, d'un ancien ministre et maire élu et réélu à la tête de la cinquième ville de France.

Il fallait au moins ça pour contrer la petite-fille du fondateur du FN figure de l'extrême droite "nouvelle vague" mais "vieilles valeurs" et solidement implantée dans la région PACA. Une région où le parti frontiste réalise élection après élection certains de ses plus gros scores et où Marion Maréchal-Le Pen apparaît comme une candidate sérieuse à la présidence, d'autant qu'elle bénéficie également de l'appui de son grand-père et de ses réseaux historiques locaux. Si Bruno Gollnisch est lui aussi candidat à l'investiture, il semble toutefois que ce soit bien la plus jeune du clan Le Pen qui soit favorite.

Christian Estrosi aura fort à faire  pour ne pas laisser le Front national remporter l'une des régions qu'il a publiquement cochée comme "gagnable" aux élections régionales de décembre prochain. En effet, le scrutin, qui inclut une dose de proportionnelle, s'annonce très serré entre la droite et l'extrême-droite qui ont, aux départementales de mars, recueilli respectivement 35,7% et 33,6% des suffrages, contre 28,5% pour la gauche, par ailleurs très divisée et dont le candidat PS, Christophe Castaner est déjà en lice.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Suite au retrait de son grand-père, Marion Maréchal-Le Pen va briguer la présidence de la région PACA aux élections de décembre 2015.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-