Elections régionales: Wauquiez rallie le MoDem en Rhône-Alpes-Auvergne

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Elections régionales: Wauquiez rallie le MoDem en Rhône-Alpes-Auvergne

Publié le 25/07/2015 à 13:13 - Mise à jour à 13:16
©Nicolas Messyasz/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Après l'UDI, le MoDem a annoncé vendredi 24 se ranger derrière le candidat Les Républicains Laurent Wauquiez en vue des élections régionales de décembre prochain en Rhône-Alpes-Auvergne. Et ce alors même que le patron du parti dans la région Patrick Mignola a vivement, et récemment, reproché au candidat LR ses positions très droitières.

C'est ce qui s'appelle un grand écart. Le chef de file du MoDem en Rhône-Alpes-Auvergne Patrick Mignola a annoncé vendredi 24 son ralliement à Laurent Wauquiez, candidat du parti Les Républicains (LR) dans la région pour les élections de décembre prochain. Grand écart car le même Mignola reprochait il y a encore peu sa position trop droitière au numéro 3 de LR. Grand écart aussi car leurs deux partis sont loin de s'entendre au niveau national.

"Ça peut être une surprise pour vous mais ça ne l'est pas pour nous", s'est justifié Patrick Mignola lors d'une conférence de presse organisée pour officialiser cette alliance vendredi. Une annonce qui a étonné, bien qu'elle fût dans les tuyaux depuis quelques semaines, alors même que récemment encore le patron du MoDem dans la région dénonçait dans les colonnes de Libération  la "droite décomplexée" incarnée par Laurent Wauquiez, après avoir souligné que ses discours "ultra-clivant prêtent le pas aux rassemblements homophobes, europhobes et islamophobes". Et fustigeait le "revirement" de l'UDI, qui venait elle aussi de se ranger derrière le candidat LR: "intégrer une alliance nécessite un accord sur le fond et pas seulement arithmétique. Elle ne doit pas reposer sur de simples calculs d’appareils".

Les discussions entre les deux partis en vue des élections régionales de décembre prochain auraient toutefois "toujours existé". Jusqu'à conclure cet accord, donc. "On partait de loin. Nous nous sommes retrouvés face une population résignée et révoltée devant le manque de cap au niveau national et le besoin d’alternance" dans une région dirigée depuis 11 ans par la gauche, s'est également expliqué Patrick Mignola qui dit vouloir "donner une chance à l'union" avec Laurent Wauquiez, présent lors de la conférence de presse. Le tout en assurant au Monde que cette alliance n'est pas une "question de places et de postes".

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Patrick Mignola avait fustigé l'UDI lorsqu'elle avait annoncé son alliance avec Les Républicains dans la région, en juin.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-