"L'Emission politique": la prof invitée pour débattre avec Macron soutiendrait Fillon, ce qu'elle nie (vidéo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

"L'Emission politique": la prof invitée pour débattre avec Macron soutiendrait Fillon, ce qu'elle nie (vidéo)

Publié le 07/04/2017 à 10:35 - Mise à jour à 10:53
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Lors de "L'Emission politique" diffusée jeudi, une enseignante en histoire-géographie était invitée pour porter la contradiction à Emmanuel Macron. Présentée comme sans engagement politique, les réseaux sociaux ont pourtant débusqué sa présence dans des rassemblements pro-Fillon. Elle a été interpellée en direct sur le plateau.

L'Emission politique recevait jeudi 6 Emmanuel Macron, qui malgré le léger tassement dans sa campagne, reste l'un des favoris pour accéder au second tour. Moment généralement sans concession et  mettant parfois les candidats en difficulté, l'intervention d'une personne issue de la "société civile" intervenant sur le plateau (ou en duplex) pour interpeller l'invité du jour.

Ce soir-là, la tâche incombait à Barbara Lefebvre, professeur d'histoire-géographie. Elle venait sur le plateau pour initier le débat sur les déclarations du candidat sur la colonisation qui serait, selon lui, un "crime contre l'humanité" en marge d'un déplacement en Algérie. Une déclaration qui a déclenché la polémique, et qui était largement apparu comme une complaisance de circonstances, voire une "gaffe". Malgré tout, Emmanuel Macron a gardé le cap et n'est pas revenu sur ses décisions.

Barbara Lefebvre intervenait uniquement comme enseignante et se présentait comme absolument neutre et sans engagement politique. Problème, à la fin de l'émission un journaliste sur le plateau explique que des téléspectateurs ont contacté la chaîne pour révéler que Barbara Lefebvre était au programme, ce vendredi 7 avril, d'une réunion de l'organisation "Les Familles angevines avec Fillon". Elle est présentée pour cet événement comme "une membre du comité national solidaire François Fillon".

D'autres internautes ont retrouvé –ce qui se fait en deux clics– une tribune de l'enseignante sur la déclaration d'Emmanuel Macron publié dans le Figaro Vox, une rubrique du Figaro composée d'interviews et de contributions extérieures assez engagées, et nettement à droite.

Interrogée en direct sur le plateau sur son appartenance à un groupe de soutien de François Fillon, Barbara Lefebvre livrera une explication plutôt gênée: "Vous êtes vous aussi très bien informé (…) C'est les réseaux sociaux qui apparemment… turbinent". Sollicitée une nouvelle fois sur le fait de soutenir François Fillon, l'enseignante lâche un énigmatique "pas que je sache".

 

Interrogée ce vendredi 7 dans la matinée sur l'antenne d'Europe 1 (qu'elle a visiblement elle-même appelé), elle a démenti avec un peu plus de vigueur un quelconque engagement: "France 2 m’a bien demandé si j’étais encartée, j’ai bien dit +non+ car je n’ai ma carte dans aucun parti politique. Est-ce que je fais partie de l’équipe de François Fillon ? Non. Vous ne me trouverez pas sur l’organigramme". Pourtant son nom apparaît bien sur certains organigrammes comme référent sur les questions liées à la famille et à l'éducation.

 

Une "preuve" que Barbara Lefebvre tient à balayer. Intéressée par les questions liées à la colonisation, elle explique avoir "cherché à faire part de mon expertise auprès de différents organismes depuis quelques mois. Et il n’y a que le réseau société civile France solidaire avec Fillon qui a été intéressé par ma démarche. Effectivement, j’ai assisté à des réunions sur ce sujet. Mais je ne vois absolument pas en quoi ça fait de moi une militante dans la campagne de François Fillon".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Barbara Lefebvre nie être un soutien de François Fillon.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-