Emmanuel Macron: il présente l'organisation d'En Marche! pour "être présent au rendez-vous de 2017"

Emmanuel Macron: il présente l'organisation d'En Marche! pour "être présent au rendez-vous de 2017"

Publié le 26/10/2016 à 12:42 - Mise à jour à 12:59
©Pascal Guyot/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Damien Durand
-A +A

La candidature d'Emmanuel Macron pour la présidentielle de 2017 s'apparente de plus en plus à un secret de Polichinelle. Il a présenté lors d'une conférence de presse l'organisation de son mouvement En Marche! qui quadrillera le territoire, et ressemble à s'y méprendre à une machine de guerre électorale.

Il aurait voulu annoncer sa candidature qu’il ne s’y serait pas pris autrement. Sauf qu’il n’est pas candidat. Mais parmi le parterre de journalistes qu’il avait convié au Pavillon Gabriel à Paris –pendant que Michel Drucker enregistrait une émission dans le studio adjacent– personne ne l’a cru. La rencontre n’avait d’ailleurs comme but pour l’ex-ministre de l’Economie que de présenter son mouvement En Marche!. Qui ressemble à s’y méprendre à une machine de soutien électoral.

Les propositions ne sont pas encore connues, mais Emmanuel Macron a tenu à présenter les 9 délégués de son parti –nettement moins jeunes en moyenne que la tendance des "marcheurs" qui ont battu le pavé pour faire connaître le mouvement– et a assuré que le parti pouvait se reposer 1.500 "comités locaux" du mouvement En Marche!. Dont on imagine mal que, dans quelques semaines, ils n’auront pas majoritairement d'autre but que d’aller dénicher les 500 signatures d’élus nécesaires pour se présenter.

Le but de la mise en place d’une telle organisation, ce n’est pas d’être candidat, mais selon Emmanuel Macron d’"être présent au rendez-vous de 2017". La volonté n’est pas de court-circuiter le Parti socialiste, mais la "double adhésion" sera possible (En Marche! ne verra donc aucun inconvénient à ce qu’un encarté PS rejoigne le mouvement). Bref, En Marche! ce n’est pas une rampe de lancement, mais Emmanuel Macron n’hésite pas à rappeler que "sans structure, il ne peut y avoir de prétentions, quelles qu’elles soient".

Ce sera d’ailleurs un journaliste transalpin qui, priant avec ironie que l'on excuse sa "naïveté", demandera si quand on vient faire étalage de ses moyens, de sa structure (qui compte tout de même 25 salariés et 6.400 donneurs), on n’était pas quand même un peu candidat. Une question à laquelle ne répondra décidément pas Emmanuel Macron ce mercredi 26, et à laquelle Richard Ferrand, député du Finistère et secrétaire général d’En Marche! laissera échapper un laconique "à chaque jour suffit sa peine".

Emmanuel Macron a d’ailleurs annoncé, en conclusion, un nouveau rendez-vous le 5 novembre prochain, à l’issue duquel le mouvement En Marche! commencera à détailler ses propositions. Qui ne sera donc pas un programme puisqu’Emmanuel Macron n’est pas encore candidat…

    

 

Auteur(s): Damien Durand

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Emmanuel Macron pourra s'appuyer sur son mouvement En Marche! pour être présent en 2017.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-