Emmanuel Macron: pour Claude Bartolone, l'ancien ministre de l'Economie a la "responsabilité" de participer à la primaire

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 29 septembre 2016 - 12:24
Image
Claude Bartolone.
Crédits
©Charles Platiau/Reuters
Claude Bartolone est l'un des principaux soutiens de François Hollande.
©Charles Platiau/Reuters
On ne sait pas encore si Emmanuel Macron participera à la primaire, ni même dans l'absolu s'il sera candidat à la présidence de la République en 2017. Mais Claude Bartolone l'appelle à ne pas envisager une aventure personnelle hors de cette primaire, sous peine "d'apparaître comme celui qui aurait fait perdre la gauche".

Participera, participera pas? Si le plateau des candidats à la primaire de la droite est maintenant connu, celui de la gauche reste encore énigmatique. Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS) a appelé à "un engagement de tous de participer à la primaire, de Mélenchon à Macron". Si Jean-Luc Mélenchon a déjà annoncé qu'il n'en serait pas, la déclaration vise surtout Emmanuel Macron. L’ancien ministre de l’Economie qui a démissionné du gouvernement le 30 août dernier est fortement pressenti de vouloir présenter une candidature à la présidentielle de 2017, sans l’avoir confirmé, et sans que l’on sache s’il veut passer par la case primaire.

Claude Bartolone, un proche de François Hollande, a donc lancé un investissement plus précis à l’ancie ministre, dont une candidature indépendante du PS pourrait compromettre les chances de la gauche de se retrouver au second tour. "S'il a des idées et des propositions, qu'il aille à la primaire!" rappelant "la responsabilité qui est la sienne", et assurant que "rien ne serait pire pour lui que d'apparaître comme celui qui aurait fait perdre la gauche. Je lui dis: attention! Il pourrait prendre une dangereuse responsabilité historique..." Rien de moins.

Claude Bartolone veut encore croire aux chances de victoire du président sortant, même si ce dernier n’a toujours pas fait acte de candidature (il annoncera ses intentions en décembre). Il affiche même son optimisme: "Jusqu'à présent, le président Hollande était comparé au candidat Hollande. Là, avec la primaire de la droite, on va de plus en plus le comparer aux projets des droites", ce qui pourrait permettre de le distinguer clairement sur l’échiquier politique. A condition bien sûr qu’une candidature alternative de la gauche gouvernementale ne vienne pas brouiller le message… 

 

À LIRE AUSSI

Image
Claude Bartolone sur BFTMTV/RMC jeudi 29.
Claude Bartolone: "quand on a le nombre de chômeurs que nous avons, tout doit être essayé"
Claude Bartolone était l'invité de BFMTV et RMC Info ce jeudi matin. Le président PS de l'Assemblée nationale est revenu notamment sur son absence remarquée lors de la...
29 janvier 2015 - 10:49
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don