En baisse continue, pourquoi Macron n'est pas plus bas dans les sondages?

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

En baisse continue, pourquoi Macron n'est pas plus bas dans les sondages?

Publié le 18/12/2018 à 15:57 - Mise à jour à 17:22
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): MM

-A +A

Un coup à 23% d'opinions favorables, le mois suivant à 27% et pourtant toujours en baisse. Les sondages de popularité d'Emmanuel Macron font beaucoup parler sur les réseaux sociaux: de nombreux internautes se demandent si les instituts de sondages ne manipulent pas les chiffres. Explications.

C'est une perception qui fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux. Depuis le mois de janvier dernier, Emmanuel Macron voit sa cote de popularité chuter dans les sondages au point quelle a été divisée par deux en ce mois de décembre par rapport à janvier 2018. Pour autant, la multiplication des sondages d'opinions a tendance à créer une confusion chez certaines personnes qui constatent que les chiffres de la popularité d'Emmanuel Macron peuvent augmenter d'un mois à l'autre alors que les instituts annoncent une baisse depuis le début de l'été et l'éclatement de l'affaire Benalla. Les chiffres sont-ils truqués? 

En regardant de plus près les baromètres politiques des instituts de sondages depuis le début de l'année 2018, il apparaît qu'effectivement, la cote de popularité d'Emmanuel Macron est en baisse constante. Ainsi, si on regarde l'évolution de la courbe du chef de l'Etat chez Kantar TNS, elle passe de 26% d'opinions favorables en novembre à 21% en décembre.

Lire aussi - La cote de popularité de Macron a été divisée par deux en un an

Sur la même période, on assiste à une baisse de la cote de popularité du président de la République chez Ipsos (26% d'opinions favorables à 20%), chez Ifop (de 25% à 23%) ou encore chez Odoxa (32% à 27%). Il n'y a que sur Opinionway qu'Emmanuel Macron enregistre une hausse entre novembre et décembre (de 29% à 31%).

La conviction de certains internautes que les sondages ne représentent pas la réalité du désaveu d'Emmanuel Macron vient donc essentiellement du fait qu'ils ne se fondent pas sur le même institut entre deux sondages. Or les exemples ci-dessus tentent à prouver que la popularité du président de la République est effectivement en baisse, au point de flirter en ce mois de décembre avec celle de François Hollande au même moment du quinquennat, soit en-dessous la de la barre des 30% d'opinions favorables (contre 24% pour l'ancien chef de l'Etat).

Voir:

Gilets jaunes: Macron convainc en apparence (sondage Odoxa)

La politique de Macron "juste" pour trois Français sur dix seulement (sondage)

Sondage: près des deux tiers des Français "déçus" après un an de présidence Macron

Auteur(s): MM


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La cote de popularité d'Emmanuel Macron fait beaucoup parler sur les réseaux sociaux.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-