En Marche!: deux médias russes nient œuvrer contre Emmanuel Macron

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

En Marche!: deux médias russes nient œuvrer contre Emmanuel Macron

Publié le 14/02/2017 à 12:30
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Richard Ferrand, secrétaire général d'En Marche!, avait sous-entendu une manipulation des médias russes de la campagne d'Emmanuel Macron. RT et Sputnik ont répondu par voie de communiqué ce mardi.

Les médias RT et Sputnik, qui appartiennent à l'Etat russe, ont "rejeté catégoriquement" ce mardi 14 les accusations du secrétaire général d'En Marche! Richard Ferrand qui avait laissé entendre qu'ils pourraient œuvrer contre la candidature d'Emmanuel Macron.

"RT rejette catégoriquement toutes les allégations selon lesquelles notre chaîne participerait à la divulgation de fausses informations en général et concernant la personne d'Emmanuel Macron ou l'élection présidentielle à venir à France", assure RT (ex-Russia Today) dans un communiqué.

RT, chaîne d'information à destination de l'étranger qui diffuse en plusieurs langues et possède également un site internet accessible en français, se dit "consterné que de telles attaques sans fondement soient lancées".

Dans un autre communiqué, le portail d'informations Sputnik, lui aussi destiné à l'international et qui a également une version en français, dénonce des accusations "sans aucune preuve".

Richard Ferrand, le secrétaire général d'En Marche!, a demandé lundi 13 sur France 2 aux "plus hautes autorités de l'Etat" de "garantir qu'il n'y aura pas d'ingérence d'une puissance étrangère dans notre vie démocratique".

"Aujourd'hui il faut regarder les faits: deux grands médias, Russia Today et Sputnik, qui appartiennent à l'Etat russe, font leur quotidien de la diffusion, de la propagation, de fausses nouvelles. Ensuite ces nouvelles sont reprises, sont citées et viennent peser sur notre vie démocratique", a-t-il affirmé.

Il a notamment cité une "rumeur" partie d'un blog et relayée par Sputnik selon laquelle Emmanuel Macron, lors de son déplacement au Liban, aurait dormi "aux frais du contribuable" à l'ambassade de France. "Ce qui évidemment était inexact (...), mais en attendant le mal est fait, la rumeur est partie", a insisté M. Ferrand.

Moscou a développé ces dernières années ses médias publics à destination de l'international avec pour objectif de faire entendre son point de vue sur les dossiers internationaux, mais RT et Sputnik ont été accusés, notamment par le Parlement européen, d'être des supports de "propagande" du Kremlin.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Richard Ferrand avait sous-entendu lundi que certains médias russes, dont RT et Sputnik, pouvaient oeuvre contre la candidature d'Emmanuel Macron.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-