"En Marche!": son mouvement n'est "pas fait contre" Hollande, assure Macron

"En Marche!": son mouvement n'est "pas fait contre" Hollande, assure Macron

Publié le 10/04/2016 à 15:15 - Mise à jour à 15:18
©Thomas Samson/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Trois jours après avoir annoncé le lancement de son mouvement politique "En Marche!", Emmanuel Macron a tenu a donner quelques explications lors d'une interview accordée au Journal du Dimanche (JDD). Le ministre de l'Economie a ainsi assuré qu'il n'est "pas fait" pour faire barrage à François Hollande.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron assure que le mouvement politique "En Marche!" qu'il a lancé cette semaine n'est "pas fait contre" François Hollande, selon des propos rapportés par le Journal du dimanche (JDD). Il assure avoir prévenu le président de la République du lancement de ce mouvement qui se veut "ni à droite ni à gauche".

"J'ai un rapport amical et respectueux avec François Hollande. Le mouvement que je lance n'est pas fait contre lui. Il est complémentaire à mon action au sein du gouvernement, pas opposé", affirme le ministre, qui sera l'invité du 20 heures de France2 dimanche soir.

Interrogé pour savoir si son dessein est de "monter une opération destinée à rallier l'électorat centriste à François Hollande en 2017", il répond par la négative. "Non, il ne s'agit pas de rabattre des électeurs. Dans ce cas, ma démarche serait mensongère vis-à-vis de toutes celles et ceux qui y croient", dit-il, en revendiquant déjà "des milliers" d'adhérents.

Samedi soir en marge d'un déplacement à Alger en compagnie notamment d'Emmanuel Macron, le Premier ministre Manuel Valls a estimé que le ministre "était dans son rôle" pour "élargir" l'espace politique de la gauche en créant un mouvement transpartisan. Il lui a toutefois rappelé, devant la presse, "le devoir de rassembler" en faveur du président Hollande en vue du scrutin de 2017.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le ministre de l’Economie revendique une démarche non partisane, un mouvement ni à droite ni à gauche, ouvert à tous".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-