Législatives 2017: erreur de comptage à Mayotte, des irrégularités fréquentes sur l'île

Législatives 2017: erreur de comptage à Mayotte, des irrégularités fréquentes sur l'île

Publié le 19/06/2017 à 15:46 - Mise à jour à 16:06
©Jean-Michel Andre/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La première circonscription de Mayotte a connu une situation insolite ce lundi, le résultat de l'élection législative de la veille ayant été changé suite à un recomptage des voix. Un incident dont l'île semble être familière.

C'est un incident pour le moins insolite qui s'est déroulé lors de l'élection législative dans la première circonscription de Mayotte. Une erreur de comptage a été constatée à l'issue du scrutin de dimanche 18. Une situation que connaissent quelques bureaux de vote à chaque élection, notamment sur l'île. Mais cette fois, cette erreur a influé sur le résultat.

Alors que le candidat Les Républicains, Elad Chakrina, avait dans un premier temps été déclaré vainqueur, la commission de recensement des votes de Mayotte a modifié ce lundi 19 les résultats, proclamant la victoire de la candidate du Parti socialiste Ramlati Ali.

Il faut dire que l'écart était extrêmement faible. Ramlati Ali devient la première femme députée mahoraise. Elle totalise au final 7.992 voix (50,17%), contre 7.938 voix pour son adversaire. Dimanche soir, les résultats donnaient ce dernier élu avec seulement 12 voix d'avance.

Une situation qui rappelle que Mayotte avait déjà connu quelques errements dans le comptage des voix, notamment lors de la dernière élection présidentielle, et cela à deux reprises.

Lors du premier tour, un bureau de vote de la commune de M'Tsamboro avait décroché la palme de l'erreur la plus originale. Il manquait en effet un détail sur le procès-verbal: les résultats.

Au second tour, une autre irrégularité pour le moins étonnante avait été relevée. Les électeurs s'étaient en effet vu remettre des enveloppes… avec un bulletin déjà glissé à l'intérieur. Alerté, le président du bureau de vote n'avait pas jugé nécessaire de mentionner l'incident.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Mayotte avait déjà connu des irrégularités parfois improbables lors de l'élection présidentielle.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-