Estrosi somme l'Etat d'arrêter "de faire obstruction à l'éclatement de la vérité" après l'attentat de Nice

Estrosi somme l'Etat d'arrêter "de faire obstruction à l'éclatement de la vérité" après l'attentat de Nice

Publié le 25/07/2016 à 09:07 - Mise à jour à 09:08
©Eric Gaillard/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

L'ancien maire de Nice Christian Estrosi a fait savoir ce lundi matin sur Europe 1 qu'il "n'accepte pas la mise en cause par le ministre de l'Intérieur de l'action des élus de Nice". Il somme l'Etat d'arrêter "de faire obstruction à l'éclatement de la vérité".

Christian Estrosi, premier adjoint LR au maire de Nice et président la région Paca, "n'accepte pas la mise en cause par le ministre de l'Intérieur de l'action des élus de Nice". "Je n'accepte pas la mise en cause par le ministre de l'Intérieur de l'action des élus de Nice, des Alpes-Maritimes et de la région. Les 84 morts, ce sont nos administrés, ce sont nos proches, nos amis, et trop souvent les enfants de nos amis", a déclaré Christian Estrosi, ce lundi 25 sur Europe 1.

"Alors je n'accepte pas que le ministre, depuis son bureau de la place Beauvau ou sur les plateaux de télévision, fasse le tour des médias pour insulter les élus que nous sommes et d'une certaine manière insulter la mémoire des victimes", a-t-il poursuivi.

"Nous n'instrumentalisons rien, nous exigeons que des réponses soient apportées (...). Il faut que l'Etat cesse de faire obstruction à l'éclatement de la vérité! La France et les Français n'ont pas besoin des coups de menton et des indignations factices, et des énervements du ministre de l'Intérieur, les Français ont besoin d'une seule chose: la vérité."

"En écoutant M. Cazeneuve, j'ai eu l'impression d'entendre M. Hernu parler du Rainbow Warrior, j'ai eu l'impression d'entendre Chevènement qui soutenait le préfet Bonnet lors de la destruction des paillotes en Corse, et cela s'est terminé à chaque fois, retenez-le, à l'avantage de la République, parce que face aux menteurs, c'est toujours la République qui gagne", a conclu l'élu niçois.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'ancien maire de Nice Christian Estrosi a fait savoir ce lundi matin sur Europe 1 qu'il "n'accepte pas la mise en cause par le ministre de l'Intérieur de l'action des élus de Nice".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-