BTS : examens en présentiel, l'incompréhension des étudiants

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

BTS : examens en présentiel, l'incompréhension des étudiants

Publié le 20/04/2021 à 13:04
©MycheleDaniau/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

Ils n'auront pour la la plupart jamais connu les cours en présentiel, mais les étudiants en BTS seront bien sur place en mai prochain pour passer leur examen.

En mars, l'enseignement supérieur avait pourtant fait un pas vers les militants pour le contrôle continu en affirmant réfléchir à une possibilité de mettre en place des aménagements exceptionnels des épreuves de ces filières, mais s'est finalement rétractée. Les ministères de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur ont annoncé vendredi 16 avril, qu'ils pourront néanmoins aller aux rattrapages.
La pression de ne pas attraper le coronavirus se fera sentir sur les épaules de ces inscrits de la promotion 2020-2021, car ceux qui ne pourront pas se rendre sur place pour cause de maladie, ayant contracté la Covid-19 par exemple, seront noté d'un 0, et devront attendre la session exceptionnelle de rattrapage.

Alors que Frédérique Vidal a tenté d'être rassurante en expliquant qu'« aucun étudiant devant passer les épreuves d'examen du BTS ne doit être pénalisé par la situation sanitaire », la majorité des internautes ne semble pas d'accord avec elle, ni rassurée par ses propos.

Sur les réseaux sociaux, une idée revient beaucoup également : la possibilité de déclencher un cluster, un regroupement important de personnes qui pourrait entraîner un phénomène de contamination. La revendication des étudiants est de pouvoir passer leurs examens par un contrôle continu. La plupart des étudiants de cette promo 2020-2021 n'auront connu les cours en présentiel, que de septembre ou octobre 2019, jusqu'au premier confinement, en mars de l'année dernière.

Mardi matin, ils étaient 67 000 à avoir signé une pétition afin de demander le contrôle continu. Sur les réseaux sociaux et dans le monde médiatique en général, une incompréhension ressort face à cette décision de l'Éducation nationale. Mercredi dernier, 14 avril, le président du groupe La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon avait évoqué l'idée d'un "mépris de classe". 

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les étudiants en BTS seront les seuls à passer leurs épreuves écrites en présentiel

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-