Etudiants sans master : tout miser sur l'avenir, pour le meilleur et pour le pire...

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Etudiants sans master : tout miser sur l'avenir, pour le meilleur et pour le pire...

Publié le 24/06/2021 à 16:16 - Mise à jour le 25/06/2021 à 12:46
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

"Vous ne savez pas la chance que vous avez de pouvoir faire des études"... "Allez le plus loin possible tant que vous le pouvez encore"... "Moi j'avance avec ceux qui veulent suivre, les autres vous pouvez dormir, c'est votre responsabilité"... Autant de phrases que parents et professeurs répètent sans cesse à la jeunesse. S'il est certain que les dîplomes sont importants pour les recrutements en France, sont-ils aussi accessibles que ce qu'on voudrait nous faire croire ?

Alors que les lycéens semblent largement désemparés, sinon déçus, de la plateforme Parcoursup, les étudiants en fin de troisième année de licence eux, se font entendre sur Twitter pour souligner leur désarroi. C'est le hashtag #EtudiantsSansMaster par lequel, comme un cri de ralliement, les jeunes soulignent leur incompréhension quant aux nombreux refus auxquels ils sont confrontés cette année. En effet, malgré des résultats sérieux, beaucoup se retrouvent sans affectation pour l'année scolaire qui va suivre, et s'inquiètent.

Alors, dans une période qui laisse peu de place à la projection confiante dans l'avenir, les jeunes semblent payer les pots cassés. Certains vont jusqu'à dire qu'ils sont "les premiers clowns de France".

Après un difficile manque d'activité, de sociabilisation et de considération dûs à la crise sanitaire, les jeunes - qui ont donc tout misé sur l'avenir, se retrouvent face à un flou total avec peu d'espoir. Pendant ce temps, Emmanuel Macron reçoit dans le palais de l'Élysée les jeunes les plus déconnectés de la réalité, tels que McFly et Carlito et Justin Bieber.

Dessin de Frédéric Michaud, à retrouver sur son site.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




#EtudiantsSansMaster

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-