#FaisTonGattaz: Pierre Gattaz veut "un contrôle journalier" des chômeurs, Twitter trouve l'idée absurde et la tourne en dérision

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 18 octobre 2017 - 18:56
Image
Pierre Gattaz rêve d'une France "confiante" et "influente", dans un discours à l'université d'été du
Crédits
© ERIC PIERMONT / AFP
Pour Pierre Gattaz, le contrôle des chômeurs "journalier, hebdomadaire, ou mensuel c'est un truc qu'il faut débattre".
© ERIC PIERMONT / AFP
En pleines négociations entre le gouvernement et les partenaires sociaux sur l'assurance-chômage, le président du Medef Pierre Gattaz a émis l'idée d'un "contrôle journalier" des chômeurs "qui profitent du système". Sur Twitter, les internautes ont visiblement été choqués par cette proposition et ont mis en place le hashtag #FaisTonGattaz, en publiant des idées farfelues à ce sujet.

Pour Pierre Gattaz, le président du Medef, le système d'assurance-chômage français est apparemment trop laxiste. Il permet par exemple à certains de "profiter du système" sans s'activer sur la recherche d'emploi. Mardi 17, lors de sa conférence de presse mensuelle, le patron des patrons a ainsi émis l'idée de mettre en place "un contrôle journalier" des chômeurs. A la fois pour "aider ceux qui ont vraiment besoin d'une formation" mais aussi pour surveiller ceux qui ne candidatent à aucun travail et refusent ceux que Pôle emploi.

Afin d'appuyer son propos, il a pris en exemple d'autres pays où le contrôle des chômeurs est soit journalier soit hebdomadaire. Il a aussi souligné qu'au Canada, un chômeur qui part en vacances ne perçoit plus son allocation.

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont dénoncé un "flicage" des personnes sans emploi et ont tourné l'idée en dérision, en postant notamment des détournements humoristiques ou sarcastiques sur Twitter.

Un homme, tournant le terme "flicage" à l'extrême, a par exemple proposé "le port d'un bracelet électronique pour chômeur" pour s'assurer qu'ils cherchaient bien du travail au lieu "d'aller au golf". Un autre a imaginé l'existence d'un espion informatique installé "sur les ordis des chômeurs pour s'assurer qu'ils font bien des recherches d'emploi au lieu de raconter des conneries sur Twitter". Autre exemple: un internaute a proposé une amende à infliger "à tous les chômeurs qui dépensent plus de dix vies chaque jour dans Candy Crush".

Le hashtag #FaisTonGattaz a eu tellement de succès qu'il s'est retrouvé un temps dans les tops tendances de Twitter. Plus de 1.530 tweets avec ce mot-dièse avaient déjà été publiés ce mercredi après-midi vers 17h.

À LIRE AUSSI

Image
Le patron du Medef, Pierre Gattaz, à l'Elysée le 12 octobre 2017
Assurance chômage: Gattaz appelle à mieux contrôler les demandeurs d'emploi
Le numéro un du Medef, Pierre Gattaz, a estimé mardi qu'il fallait mieux contrôler les chômeurs dans leur recherche d'emploi, évoquant un "contrôle journalier", alors ...
17 octobre 2017 - 15:50
Image
Le président du Medef Pierre Gattaz à la sortie de l'Elysée après un entretien avec le président Emm
Assurance chômage: Gattaz "réservé" sur le passage à une gestion tripartite
Le président du Medef Pierre Gattaz s'est dit jeudi "un peu réservé" sur la volonté du gouvernement de passer à une gestion tripartite de l'assurance chômage, avec un ...
12 octobre 2017 - 19:41
Politique
Image
Le président du Medef, Pierre Gattaz, à Paris, le 31 août 2017
La baisse du taux du CICE en 2018 "pas acceptable", selon Gattaz
Le président du Medef, Pierre Gattaz, a fustigé mardi la baisse en 2018 d'un point du taux du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) annoncée la veille par le gouv...
12 septembre 2017 - 13:20
14/08 à 18:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don