Faites ce que je dis pas ce que je fais – des magistrats, un médecin dans un restaurant

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Faites ce que je dis pas ce que je fais – des magistrats, un médecin dans un restaurant

Publié le 31/01/2021 à 22:46 - Mise à jour le 01/02/2021 à 09:46
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Paris, des magistrats auraient été verbalisés dans un restaurant clandestin sur l’île de la Cité.  Contrôlé vendredi en plein service du midi, le restaurant l’Annexe avait parmi la dizaine de clients des magistrats.  Ces derniers auraient tenté de déstabiliser les policiers écrit N Coignard, journaliste au Parisien.

Le journaliste rapporte qu’il y avait du champagne et des assiettes garnies dans ce restaurant situé face à la cour d’appel de Paris à une centaine de mètres de la préfecture de police.  Les agents auraient demandé les identités des clients, pour la plupart des magistrats travaillant à côté. Plusieurs personnes travaillant aux alentours ont aussi déclaré y avoir déjeuné récemment.

Ce ne sont pas des cas isolés puisque à Nice un restaurant à fait l’objet d’une ouverture et d’une verbalisation réglée par les clients – un geste de désobéissance civile ou civique.  

La semaine dernière, un médecin d’une ville industrielle proche de Marseille qui nous expliquait avoir déjeuné dans un restaurant proche des usines.  Un barbecue était allumé.  Pendant qu’à Paris, un des membres du gouvernement était vu sortant rapidement d’un restaurant à midi.

Pas moins de 24 établissements auraient été contrôlés récemment et ne suivaient pas les règles. Ils encourent une fermeture administrative de 15 jours.

Rappelons que la fermeture des restaurants est considérée comme essentielle pour freiner la propagation du virus alors qu’une étude d’un des épidémiologistes les plus renommé au monde a démontré l’inutilité des confinements et des mesures de fermeture des entreprises.  Les auteurs concluent : "bien que de petits avantages ne puissent être exclus, les auteurs ne trouvent pas d’avantages significatifs sur l’évolution ou la croissance des cas des mesures les plus restrictives.  L’évolution de la croissance des cas pourrait être réalisable avec des mesures moins restrictives."

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Faites ce que je dis pas ce que je fais – des magistrats, un médecin dans un restaurant

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-