Chapelle-Pajol: polémique sur la dimension "culturelle" voire musulmane du problème, la mairie et les associations réagissent

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Chapelle-Pajol: polémique sur la dimension "culturelle" voire musulmane du problème, la mairie et les associations réagissent

Publié le 23/05/2017 à 11:33 - Mise à jour à 15:45
© PHILIPPE LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Les menaces et autres agressions verbales que subissent les femmes dans le quartier Chapelle-Pajol au nord de Paris continuent de faire la polémique. Sur Internet, des voix s'élèvent pour souligner la dimension "culturelle" (liée à l'immigration voire musulmane) du phénomène. La mairie et des associations locales dénoncent cette récupération.

Depuis une semaine et la pétition lancée par des riveraines du quartier Chapelle-Pajol à Paris (et la médiatisation de la situation sur place), le quotidien des femmes de ce secteur à cheval entre le Xe et le XVIIIe arrondissement de Paris ne cesse de déclencher la polémique. Pour rappel, les femmes en question dénoncent l'exclusion dont elles sont victimes de la part des hommes qui occupent la rue (sans nécessairement habiter dans le quartier d'ailleurs), citant pêle-mêle des vendeurs à la sauvette, des dealers de drogue, d'éventuels clients de café, voire des migrants en attente de prise en charge, qui se retrouvent dans cette partie de la ville.

Silencieuses dans un premier temps, la mairie et la préfecture ont fini par réagir en reconnaissant clairement l'existence d'un problème et affirmant être"déterminées à agir". Pour la mairie du XVIIIe, la difficulté réside dans la nature des différentes problématiques qui n'appelle pas une réponse unique (répression pénale pour les vendeurs à la sauvette, prise en charge pour les migrants).

Une manière aussi pour la municipalité de déminer la polémique sur l'immigration qui serait la seule cause d'un phénomène qui aurait des origines "culturelles". Plusieurs sites internet proches de l'extrême droite affirment que la situation est largement due à l'appartenance supposée à la religion musulmane des hommes qui "tiennent" les rues, allant jusqu'à expliquer que la pétition signée, en ne nommant pas explicitement l'islam ou l'immigration parmi les causes du problème, induit délibérément en erreur.

L'autre confusion est venue de Valérie Pécresse, la présidente LR du conseil régional d'Ile-de-France, qui a décrit le quartier Chapelle-Pujol comme une "zone de non-droit", une déclaration que dénoncent plusieurs associations locales venant en aide aux migrants.

Un plan d'action contre les discriminations envers les femmes centré sur le quartier de la Chapelle-Pajol est en préparation avec la préfecture, a indiqué la maire de Paris Anne Hidalgo. Des associations ont rencontré les autorités municipales lundi 22 pour en définir les grandes lignes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le quartier est un lieu où se retrouvent vendeurs à la sauvette, dealers et migrants.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-