Finalement, Guy Bedos accepte de présider le comité de soutien de Montebourg pour "ne pas le gêner"

Finalement, Guy Bedos accepte de présider le comité de soutien de Montebourg pour "ne pas le gêner"

Publié le 02/01/2017 à 19:00 - Mise à jour à 19:04
©PJB/SIPA
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Imbroglio autour de la campagne d'Arnaud Montebourg. Celui-ci a présenté ce lundi son organigramme pour la primaire de la gauche dans lequel figurait Guy Bedos comme président de son comité de soutien. Un poste que l'humoriste a rapidement nié avoir accepté, mais qu'il se dit prêt à assumer pour ne pas "gêner" le candidat qu'il soutient, et ce bien qu'il ne veuille "aucun rôle dans cette campagne".

Oui, non, et encore oui. Bombardé président du comité de soutien d'Arnaud Montebourg lors de la présentation de l'organigramme de campagne du candidat ce lundi 2, l'humoriste Guy Bedos a nié vouloir assumer ce rôle, avant de finalement l'accepter pour "ne pas gêner" le candidat. Un couac qui vient gâcher le lancement de la "dernière ligne droite" de la campagne de l'ancien ministre de l'Economie.

Le candidat a en effet présenté ce lundi Guy Bedos comme président de son comité de soutien. Ce que le principal intéressé, bien que derrière Arnaud Montebourg dans cette campagne, a d'abord démenti expliquant ne pas vouloir de "rôle officiel en politique".

"Guy Bedos a décidé de s'engager. Il est très fédérateur par son humour", a pourtant déclaré Arnaud Montebourg. Ce qui ne semblait d'ailleurs pas particulièrement surprenant puisque Guy Bedos est également un proche du candidat. Il l'a d'ailleurs accompagné en décembre dernier lors d'un déplacement en Algérie, où il est né.

La première réaction de Guy Bedos a été de démentir. Il a expliqué que l'idée qu'il puisse présider ce comité de soutien n'avait jamais dépassé le stade de la plaisanterie: "On en a discuté, j'en ai plaisanté avec lui mais je ne veux pas avoir de rôle officiel en politique", a-t-il déclaré à l'AFP, confirmant une information révélée par Le Figaro. "Je lui ai même dit que je serais président avant lui. Je vais voter pour lui, je le soutiens mais je ne veux pas de rôle officiel en politique", a insisté l'humoriste.

Mais revirement après revirement, Guy Bedos est revenu sur cette idée quelques heures plus tard, sans pour autant être très clair sur la question. Interrogé par RTL, l'humoriste a déclaré: "Il (Arnaud Montebourg) m'a nommé président de son groupe de soutien", ce qui semble indiquer que cet honneur a été davantage subi que requis. "J'accepte de soutenir Aranud Montebourg, mais je ne veux avoir aucun rôle dans cette campagne. Je ne suis pas au Parti socialiste, je suis à gauche". "J'accepte à ce moment-là pour ne pas le gêner, mais j'ai autre chose à faire. Qu'est-ce qu'on attend de moi à part de dire que j'aime bien Arnaud Montebourg?", a t-il ajouté,  confirmant  implicitement qu'il n'était pas au courant de cette nomination. Reste à savoir si l'équipe de campagne d'Arnaud Montebourg voudra conserver un président de comité de soutien qui semblerait presque contraint, quitte à favoriser un nouveau retournement de situation.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"J'accepte de soutenir Aranud Montebourg, mais je ne veux avoir aucun rôle dans cette campagne", a déclaré Guy Bedos, tout en se disant prêt à accepter le statut de président du comité de soutien.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-