Fiscalité: un livre accuse Fabius d'être intervenu en faveur de Luc Besson

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Fiscalité: un livre accuse Fabius d'être intervenu en faveur de Luc Besson

Publié le 13/01/2016 à 08:06 - Mise à jour à 08:07
©Anis Mili/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Selon un livre qui sort ce mercredi, Laurent Fabius, lorsqu'il était ministre de l'Economie en 2002, serait intervenu en faveur du réalisateur Luc Besson auprès de l'administration fiscale.

Une biographie non autorisée du cinéaste Luc Besson, à paraître ce mercredi 13, affirme que l'administration fiscale serait intervenue en faveur du réalisateur en 2002, alors que le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius était ministre de l'Economie.

Selon ce livre du journaliste Geoffrey Le Guilcher, Luc Besson, L'homme qui voulait être aimé (Ed. Flammarion), le cinéaste et producteur, qui cherchait au début des années 2000 à diminuer le montant de son Impôt sur la fortune (ISF), aurait "profité d'un soutien politique" concernant cette affaire fiscale privée, alors même que la soeur et le neveu de Laurent Fabius travaillaient pour lui.

Interrogée sur ce sujet par l'AFP, la communication de Laurent Fabius au ministère des Affaires étrangères n'a souhaité faire aucun commentaire.

En 2001, ayant été informé qu'il allait devoir payer près de 3 millions d'euros en 2000 au titre de l'ISF, Luc Besson aurait consulté des fiscalistes, envisagé des solutions puis organisé des rendez-vous avec des responsables de Bercy, dont un avec Laurent Fabius.

Luc Besson "obtient son rendez-vous" avec M. Fabius, précise le journaliste, en soulignant qu'il est "impossible de savoir s'il rencontre alors le ministre à Bercy ou ailleurs". Il y aura également "une sorte de conciliabule réunissant des proches du ministre et du cinéaste", toujours selon Geoffrey Le Guilcher.

Une lettre serait ensuite parvenue au cinéaste le 21 février 2002, indiquant que sa demande d'"exonération d'ISF" pour l'année 2000 appelait "une réponse positive", poursuit le journaliste indépendant. Pourtant, ajoute-t-il, le raisonnement mentionné par le directeur de la législation fiscale dans ce courrier s'appuyait sur "des données erronées".

"Le fisc a-t-il fermé les yeux au nom d'un intérêt public supérieur visant à favoriser l'émergence d'une major française du cinéma?", s'interroge-t-il. Il ajoute que le dossier est pour Laurent Fabius "délicat" car Luc Besson avait travaillé sur son film Jeanne d'Arc, sorti en 1999, avec la costumière et chef décoratrice Catherine Leterrier, soeur de Laurent Fabius, et avec le fils de celle-ci, Louis Leterrier, en tant qu'assistant producteur.

Louis Leterrier a ensuite réalisé en 2001 Le Transporteur, produit par la société de Luc Besson EuropaCorp, poursuit-il.

"En intervenant politiquement dans le dossier fiscal de l'employeur de deux membres de sa famille proche, l'ancien Premier ministre n'a-t-il pas outrepassé la ligne jaune?", s'interroge Geoffrey Le Guilcher.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un livre accuse Laurent Fabius d'être intervenu en faveur de Luc Besson auprès du fisc.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-