François Fillon rémunéré pour des conférences organisées à l'étranger

François Fillon rémunéré pour des conférences organisées à l'étranger

Publié le 17/02/2017 à 16:21 - Mise à jour à 16:39
© Richard BOUHET / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): ET
-A +A

"Libération" publie ce vendredi une enquête révélant que le candidat François Fillon a été rémunéré pour tenir des conférences à l'étranger organisées par des proches. Le quotidien soulève quelques éléments qui laisserait penser qu'il y aurait eu quelques arrangements.

Alors que le candidat François Fillon est en pleine tempête médiatique suite aux révélations du Canard enchaîné sur les emplois fictifs supposés de sa femme et de ses enfants, le quotidien Libération a publié jeudi 16 une enquête qui risque encore de lui faire du tord.

En effet, Libération a révélé que François Fillon a été rémunéré pour tenir sept colloques à l'étranger entre 2013 et 2016. C'est Caroline Morard, sa responsable de la communication, qui a affirmé que l'homme politique avait été payé entre 20.000 et 30.000 euros pour chacune d'elles. Ces salaires auraient été versés à sa société, 2F Conseil.

Beaucoup de personnalités politiques interviennent à des colloques et y sont rémunérés, cela n'a rien d'illégal. Mais Libération s'est penché sur l'aspect "moralement discutable" de l'affaire. Les colloques étaient en effet organisés par deux personnes très proches du candidat: Jérôme Chartier, conseiller spécial de François Fillon, et Arnaud Vaissié, responsable des Chambres de Commerce et d'Industrie France International (CCIFI) et membre de l'équipe de campagne du candidat.

Les Entretiens de Royaumont dans le Val-d'Oise sont un cercle de réflexion bien connu des politiques français: François Hollande, Michel Sapin, Jean-François Copé et donc François Fillon y ont participé, toujours gracieusement car, lorsque ces réunions sont organisées en France, les intervenants n'y sont jamais rémunérés.

Pourtant, depuis 2013, ce cercle de réflexion organise des colloques à l'étranger en partenariat avec les Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI) présentes sur place. Ces réunions à Varsovie, Abou Dhabi ou encore à Madrid ont, selon Libération, toujours compté François Fillon parmi les intervenant, à l'exception d'une.

François Fillon y aurait été l'un des seuls à y avoir été rémunéré puisque certains participants ont affirmé au quotidien ne pas avoir touché d'argent en l'échange de leur intervention. De son côté, le groupe CCIFI a déclaré à Libération ne pas avoir eu "connaissance des contrats passés avec les conférenciers".

Libération soulève alors un point et se demande si François Fillon n'aurait pas conclu quelques arrangements avec ses proches, organisateurs des événements, afin d'être payé alors que les autres intervenants ne l'étaient pas.

Ces conférences lui auraient rapporté de 140.000 à 210.000 euros. Certains patrons et cadres des sponsors des Entretiens de Royaumont (BNP Paribas, Total, Axa...) sont aussi des personnes proches de François Fillon: le PDG d'Axa, Henri de Castries, était client de 2F Conseil et Patrick Pouyanné, PDG de Total, n'est autre que l'ancien directeur de cabinet de François Fillon alors qu'il était ministre des Télécommunications en 1995.

Auteur(s): ET

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Entre 2013 et 2016, François Fillon a été rémunéré pour avoir tenu sept colloques à l'étranger, il aurait été l'un des seuls intervenants à avoir reçu une gratification.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-