François Hollande: "c'est insupportable" d'entendre dire que que "ça va mieux quand il y a encore tant de difficultés"

François Hollande: "c'est insupportable" d'entendre dire que que "ça va mieux quand il y a encore tant de difficultés"

Publié le 09/05/2016 à 09:48 - Mise à jour à 10:01
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Il peut être "insupportable" d'entendre le président de la République dire que "ça va mieux quand il y a encore tant de difficultés", a reconnu François Hollande ce lundi alors qu'il inaugurait officiellement la halle bio du Marché international de Rungis.

François Hollande a reconnu ce lundi 9 qu'il pouvait être "insupportable" de l'entendre dire que "ça va mieux quand il y a encore tant de difficultés" tout en revendiquant cette formule, inaugurant officiellement la halle bio du Marché international de Rungis. "Quand je dis que ça va mieux, il s'en trouve toujours qui me disent que ce n'est pas le cas pour eux, et c'est vrai", a concédé le chef de l'Etat qui s'exprimait devant plus d'une centaine de salariés et de grossistes de Rungis. "Et c'est insupportable même d'entendre, y compris le président de la République, dire que ça va mieux quand il y a encore tant de difficultés", a-t-il enchaîné. "Mais si nous n'avons pas une vision de notre propre destin, (...) si nous n'avons pas confiance dans notre propre capacité de réussite, qui pourra nous donner l'encouragement nécessaire ?", s'est-il cependant interrogé.

"Nous sommes dans une compétition qui peut être féroce (...), donc il faut assurer ensemble, quelles que soient nos sensibilités, nos diversités, la promotion de la France", a poursuivi François Hollande se défendant de toute "béatitude ou de naïveté". Un peu plus, tard, remettant une décoration, il a plaisanté, dans une allusion à la présidentielle de 2017: "je ne sais pas si nous serons ensemble le 1er mai l'année prochaine, nous l'espérons tous". Puis, s'exprimant devant quelques journalistes, François Hollande a assuré qu'il n'avait "pas du tout" regretté d'avoir dit et répété depuis la mi-avril que "ça va mieux". "Au contraire, je vais la répéter autant que nécessaire" afin que cette formule "imprègne bien".

Il s'agit, a-t-il dit, de souligner qu'il "y a eu des réussites, des résultats et que l'on peut entrer dans une nouvelle phase qui n'est pas simplement de la redistribution mais de la reconquête, aller vers de nouveau marchés, de nouveaux objectifs, de nouvelles perspectives". Interrogé sur la présidentielle de 2017, il a noté qu'"on s'en approche" tout en l'assurant: "je ne suis pas en campagne mais je m'exprime comme président". "Ca n'a rien à voir avec l'élection présidentielle, on ramène tout à la campagne même si elle est déjà lancé pour certains dans l'opposition, ce qui est légitime", a-t-il insisté.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Je ne suis pas en campagne mais je m'exprime comme président", a assuré François Hollande ce lundi à Rungis.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-