François Hollande: "c'est un attentat terroriste, ça ne fait pas de doute"

François Hollande: "c'est un attentat terroriste, ça ne fait pas de doute"

Publié le 07/01/2015 à 13:15 - Mise à jour à 18:30
©Capture d'écran i>Télé
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

François Hollande s'est rendu au siège de la rédaction de "Charlie Hebdo" suite à l'attaque dont le journal satirique à été victime ce mercredi. Le chef de l'Etat a appelé à l'unité du pays.

François Hollande s'est rendu sur les lieux de l'attaque très violente de ce mercredi matin contre le siège du journal Charlie Hebdo qui a fait au moins 11 morts et 5 blessés graves selon des sources hospitalières.

En compagnie du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, le président de la République a dénoncé la "barbarie" de cet acte qu'il considère comme une "attaque contre l'expression de la liberté". "C'est un attentat terroriste. Ca ne fait pas de doute", a-t-il dit.

Il a confirmé devant les caméras que cette attaque a fait "11 morts" et "5 blessés dont 4 dans une situation d'urgence absolue". Il a également ajouté que les "autres personnes, une quarantaine, qui étaient présentes à l'intérieur de la rédaction sont saines et sauves".

François Hollande a annoncé qu'une cellule de crise allait être mise en place à l'Elysée, afin "d'assurer la protection de tous les lieux qui pourraient viser par les barbares". Il a promis que les auteurs seraient "poursuivis, arrêtés et jugés avec la plus grande fermeté".

Il a également rappelé que "plusieurs autres attentats avaient été déjoués sur le territoire français ces dernières semaines" et a appelé à "l'unité du pays, qui doit faire bloc".

"C'est une journée noire pour la presse et pour la France", a ajouté le président de la République, qui a précisé que le journal "avait plusieurs fois été menacé pour ses prises de positions". Néanmoins, François Hollande a tenu a rappeller "qu'aucun acte barbare ne saura jamais éteindre la liberté de la presse".

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président de la République a dénoncé "une attaque contre l'expression de la liberté".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-