François Hollande défend bec et ongles la loi El Khomri

François Hollande défend bec et ongles la loi El Khomri

Publié le 04/05/2016 à 17:27 - Mise à jour à 17:28
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

En déplacement dans la Sarthe pour une visite d'entreprise, François Hollande a fait l'éloge ce mercredi de la loi Travail portée par Myriam El Khomri. Débattue depuis la veille à l'Assemblée nationale, elle permettra aux salariés "de mieux vivre" et aux entreprises "de mieux produire", a déclaré le chef de l'Etat.

François Hollande a fait ce mercredi 4 l'éloge du dialogue social et de la loi Travail de Myriam El Khomri, âprement débattue depuis la veille à l'Assemblée nationale, lors d'une visite d'entreprise dans la Sarthe. "Le dialogue social c'est une manière d'être à la fois plus compétitif et en même temps plus heureux dans l'entreprise, plus harmonieux dans les relations, plus capable de définir, à l'échelle de l'entreprise, ce que vous devez faire", a-t-il plaidé devant quelques dizaines de salariés de MK Automotive. En grande difficulté jusqu'en 2015, cette entreprise de mécanique de précision qui produit des pièces pour l'automobile et l'aéronautique a massivement investi et pratiquement doublé les effectifs de son site de Sablé-sur-Sarthe après avoir remporté des contrats avec Renault ou Safran.

"Le projet de loi qui est en discussion en ce moment permet et permettra d'avoir des accords d'entreprise (...) pour faire que l'organisation du travail soit la plus à même d'être, pour les salariés, une manière de mieux vivre et, pour les entreprises, une manière de mieux produire", a poursuivi le chef de l’État. Pour François Hollande, "les deux ne sont pas incompatibles à condition qu'on ait des partenaires sociaux qui dialoguent et qui soient respectés".

"Le syndicaliste dans notre pays doit être reconnu parce que c'est lui qui fait aussi, avec les responsables des entreprises, avancer notre compétitivité, notre industrie et notre pays", a-t-il poursuivi, appelant de ses vœux une société de "confiance".

"Ca va mieux ici parce que vous avez créé des emplois", a-t-il encore souligné tout en reconnaissant que "ça va aussi difficilement, très difficilement, pour ceux qui n'ont pas d'emploi, pour ceux qui sont dans des secteurs exposés à des difficultés". Mais "il faut qu'il y ait des exemples pour montrer que c'est possible (...) de réussir, de se redresser, d'investir, d'embaucher et de créer", a insisté le président Hollande, rappelant qu'il y a quatre ans, l'industrie automobile était en crise.

Les débats sur la loi El Khomri doivent se prolonger jusqu'au 12 mai avec un vote global prévu le 17. Parmi les dispositions les plus contestées figure la primauté des accords d'entreprises en matière de temps de travail, les nouvelles modalités des licenciements économiques ou les référendums d'entreprises.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Le projet de loi qui est en discussion en ce moment permet et permettra d'avoir des accords d'entreprise", a déclaré le chef de l'Etat.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-