François Hollande regrette de ne pas s'être présenté en 2017

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

François Hollande regrette de ne pas s'être présenté en 2017

Publié le 22/05/2019 à 15:05 - Mise à jour à 15:57
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

François Hollande a reconnu ce mercredi 22 regretter de ne pas s'être présenté en 2017. Il juge avoir pris sa décision trop tôt, alors que le paysage politique s'apprêtait à être bouleversé par les primaires et le PenelopeGate.

Le 1er décembre 2016, François Hollande provoqué un coup de tonnerre politique en annonçant qu'il ne se représenterait pas aux élections présidentielles de 2017. Face à une impopularité record, il avait jugé que le Parti socialiste aurait de meilleures chances avec un autre candidat: "je suis conscient des risques que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas largement autour d'elle".

Une démarche que François Hollande regrette aujourd'hui, devant l'état de sa famille politique actuelle, qui n'apparaît même plus comme un parti d'opposition sérieux deux ans à peine après l'élection. Interrogé sur BFMTV ce mercredi, il a déclaré qu'il n'avait "pas suffisamment mesuré les conséquences que ça pouvait avoir sur la gauche".

Voir: Deux ans à l'Élysée: Macron plus populaire que Hollande mais moins que Sarkozy                                          

Il avait promis de se prononcer au mois de décembre 2016 sur la question, mais juge désormais que c'était trop tôt. Car les rapports de forces et concurrents ont en quelques mois été totalement changés. Les primaires ont déjoué tous les pronostics et le duel attendu entre la droite menée par Alain Juppé et Marine Le Pen, Emmanuel Macron étant relégué au rang de troisième homme et le candidat socialiste ne pouvant espérer qu'une quatrième place. François Hollande explique avoir voulu éviter le duel entre la droite et l'extrême droite.

Le "PenelopeGate" a eu raison des prétentions des Républicains au profit d'Emmanuel Macron. Ce sera finalement la cinquième place pour Benoît avec un piteux 6,36% des voix, score que François Hollande aurait toute de même pu espérer battre. "J'aurais pu attendre quelques semaines et la situation politique était changée. (…) Je n'aurais peut-être pas été élu mais j'aurais défendu mon bilan" juge l'ancien président.

Lire aussi:

Hollande tacle Macron: "A vouloir tout bousculer, tout s'est arrêté"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


"Je n'aurais peut-être pas été élu mais j'aurais défendu mon bilan", regrette François Hollande.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-