Gaulois, réchauffement climatique, fichés S: Juppé tacle Sarkozy point par point

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Gaulois, réchauffement climatique, fichés S: Juppé tacle Sarkozy point par point

Publié le 23/09/2016 à 14:14 - Mise à jour à 14:15
©Christophe Ena/AP/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Alain Juppé contre-attaque. Essuyant régulièrement les coups d'un Nicolas Sarkozy "trumpisé", le maire de Bordeaux étrille une par une les sorties de son adversaire à la primaire de la droite, dans une interview publiée ce vendredi dans "Le Monde".

Alain Juppé s'est employé, dans un entretien publié ce vendredi 23 par Le Monde, à répondre point par point à Nicolas Sarkozy, son rival pour la primaire de la droite dont il dénonce le manque de "cohérence" et même la "mauvaise foi".

L'ancien Premier ministre a qualifié de "polémique d'un autre âge" la récente déclaration de M. Sarkozy sur les "ancêtres gaulois". "Il déclarait exactement le contraire il y a quelques années. En Nouvelle-Calédonie ou en Polynésie, j’ai rencontré des Français très attachés à leur pays. Il ne me serait pas venu à l’idée de leur dire qu’ils étaient gaulois!".

"De manière générale, il y a ceux qui ressassent le passé et ceux qui regardent l’avenir. Moi, je préfère parler aux jeunes Français de la transformation numérique du monde ou des nouveaux modes de développement économique qu’il faut inventer pour lutter contre le réchauffement climatique, dont nous sommes responsables. Je ne veux pas ressasser indéfiniment l’Histoire", a également déclaré M. Juppé dans une allusion à une autre déclaration récente de M. Sarkozy relativisant le rôle de l'homme dans le réchauffement climatique.

L'enfermement préventif des fichés S, prôné par l'ancien chef de l'Etat? "Tous les spécialistes considèrent que ce débat est dénué de sens", rétorque M. Juppé, qui y est cependant favorable "pour les plus dangereux" et "à condition qu'un juge judiciaire valide" la privation de liberté.

Le maire de Bordeaux taxe également de "mauvaise foi" M. Sarkozy pour ses attaques sur son supposé angélisme face aux revendications religieuses. "Il faut faire preuve de bon sens et ne pas verser dans une laïcité extrémiste", a-t-il dit.

"Nicolas Sarkozy évoque, par exemple, le principe de précaution pour lutter contre le terrorisme, alors qu’il promet de le supprimer en matière environnementale. Où est la cohérence ? J’essaie de proposer des réformes efficaces, réalistes et faisables, et de garder le cap que je me suis fixé, celui de la confiance et du rassemblement. J’attends avec gourmandise la comparaison des programmes", dit M. Juppé.

"Toutes les campagnes électorales sont propices à un durcissement des positions des uns et des autres. D’une certaine manière, j’ai aussi durci la mienne, en persistant et en signant sur l’identité heureuse", a-t-il observé.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Alain Juppé s'est employé, dans un entretien publié ce vendredi 23 par Le Monde, à répondre point par point à Nicolas Sarkozy.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-