Gilles Le Gendre sur la sellette… ou pas

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Gilles Le Gendre sur la sellette… ou pas

Publié le 09/06/2020 à 17:45 - Mise à jour à 19:00
© Philippe LOPEZ / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Le patron des députés marcheurs avait des comptes à rendre ce mardi devant ses troupes après la divulgation d’une note de travail sur sa vision du prochain gouvernement. 
 
Outre ses préconisations du type Bruno Le Maire à Matignon, Christophe Castaner à la Défense et Emmanuel Valls aux Affaires étrangères, Gilles Le Gendre s’en prenait à mots plus ou moins couverts au Premier ministre. Or Edouard Philippe est plutôt apprécié par les députés et la publication, vendredi dernier, du « casting Le Gendre » par Marianne n’a pas manqué de provoquer remous et tweets acerbes. 
 
« Cette fois il doit comprendre que ce n’est plus possible »,  « la seule bonne nouvelle c’est que l’on apprend que Gilles veut quitter la présidence du groupe », « si aucun député du groupe n’est crédible qu’en est-il du président de ce même groupe ? »… Ces paroles, parmi d’autres, de députés LREM laissaient donc présager une réunion de groupe houleuse ce mardi à l’Assemblée, et le déboulonnement du chef de la majorité était déjà sur beaucoup de lèvres. 
 
« Coupable de rien »
 
Sauf que… De règlements de compte il n’y eut point, ou si peu. Gilles Le Gendre, lui, s’est posé en victime de la fuite dans les médias d’échanges qu’il a qualifiée de « normaux » avec l’Elysée :
« Je comprends et je partage votre émotion concernant la divulgation malveillante d’une note adressée au président de la République. Même si je ne suis coupable de rien, je me sens infiniment redevable envers chacun d’entre vous pour réparer le lien de confiance abîmé à cette occasion »
 
Quelques députés marcheurs comme Roland Lescure ou Aurore Bergé ont bien dit leur façon de penser à leur patron. Le Creusois Jean-Baptiste Moreau a estimé que cette note « ni faite ni à faire » relevait « d’un niveau de café du commerce », tandis que son collègue du Cher François Cormier-Bouligeon utilisait le qualificatif « d’humiliant » :
« Demander le changement d’un premier ministre entre deux crises, c’est faire preuve d’un manque de sens politique »
 
Appel à l’unité
 
Gilles Le Gendre avait cependant à ses côtés un allié de taille en la personne du président de l’Assemblée nationale, qui trouverait « secondaire que nous fassions d’une anecdote un drame collectif ». 
 
Les députés marcheurs ont-ils entendu l’appel à l’unité et à la bienveillance de Richard Ferrand ? Ou bien ont-ils préféré rester dans le rang alors que d’autres l’ont quitté pour fonder deux nouveaux groupes à l’Assemblée ? 
Toujours est-il que les tensions ont en quelque sorte été poussées sous le tapis et que Gilles Le Gendre reste à son poste. Au moins jusqu’aux élections municipales. 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La note adressée par Gilles Le Gendre à l'Elysée a créé quelques remous, mais les députés sont rentrés dans le rang

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-