Ferrand, Goulard, Sarnez, Bayrou: le remaniement "technique" compliqué par les affaires

Ferrand, Goulard, Sarnez, Bayrou: le remaniement "technique" compliqué par les affaires

Publié le 20/06/2017 à 13:12 - Mise à jour à 13:29
© BERTRAND LANGLOIS / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après l'annonce lundi de Richard Ferrand, accusé de conflit d'intérêts, de quitter le gouvernement, la ministre des Armées Sylvie Goulard a annoncé l'imiter ce mardi afin de pouvoir se défendre dans l'affaire des emplois présumés fictifs du MoDem. Une décision qui pourrait se répercuter sur deux autres ministres: Marielle de Sarnez et François Bayrou.

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner avait évoqué un remaniement purement "technique" suite à la démission "de courtoisie"  qui intervient après chaque élection législative. Mais les changements sont d'ores et déjà plus important en raison des affaires qui concernent certains ministres, et pourraient même se multiplier.

Des rumeurs courraient depuis plusieurs jours et c'est Richard Ferrand qui a sonné le début de la retraite. Objet d'une enquête préliminaire pour un possible conflit d'intérêts, le ministre de la Cohésion des territoires a accepté sur demande d'Emmanuel Macron de renoncer à son ministère pour briguer le poste clé de chef de la majorité à l'Assemblée nationale.

Une seconde déferlante a frappé l'embarcation du Premier ministre Edouard Philippe avec l'annonce du départ de Sylvie Goulard, pourtant à la tête d'un important ministère des Armées. Un départ également dû à une "affaire", celle des emplois fictifs présumés d'assistants parlementaires européens par le MoDem.

"Dans l'hypothèse où l’enquête préliminaire visant le MoDem conduirait à vérifier les conditions d'emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi", a expliqué la ministre démissionnaire.

Un choix qui pourrait provoquer un effet domino. En effet, Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes, est également susceptible de devoir rendre un jour ou l'autre des comptes à la justice dans l'affaire du MoDem. Elle pourrait alors elle aussi viser la tête du groupe LREM à l'Assemblée. "Tout est ouvert pour moi", a-t-elle confié au Parisien.

François Bayrou, qui à la Justice mène son projet de moralisation de la vie publique, pourrait également être concerné. Mais dans le cas du principal allié d'Emmanuel Macron, il n'y a "aucun" problème, a assuré Edouard Philippe ce mardi 20 au matin sur RMC et BFMTV, déclarant que le président du MoDem "a vocation à rester au gouvernement".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Edouard Philippe est déjà confronté à la démission de deux membres de son gouvernement.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-