Grenoble: Collomb annonce plus de policiers dans "une ville où la violence est grande"

Grenoble: Collomb annonce plus de policiers dans "une ville où la violence est grande"

Publié le 29/09/2018 à 12:46
© ROMAIN LAFABREGUE / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé vendredi, lors d'un déplacement à Grenoble, le renforcement progressif des effectifs policiers "dans cette ville où la violence est grande".

Un syndicat policier qui décrit un "Chicago français", le maire de ville qui évoque une "situation critique", des faits divers violents qui s'accumulent dans les médias. Gérard Collomb était attendu de pied ferme vendredi 28 à Grenoble où la délinquance violente semble en nette augmentation.

Lors d'une allocution devant les autorités locales, le ministre de l'Intérieur a promis l'affectation d'ici à la fin de l'année 2018 "d'une vingtaine de policiers" à la circonscription grenobloise, qui accuse à l'heure actuelle "un déficit de 33 gardiens de la paix" par rapport à ses effectifs théoriques.

À ces renforts viendront s'en ajouter d'autres "dès le printemps 2019" au sein de l'antenne de la police judiciaire, qui disposera "dans les prochains jours d'une cellule opérationnelle sur les stupéfiants" afin de mieux identifier les réseaux de trafiquants.

Lire aussi – Grenoble: ils agressent un passant à coups de marteau au visage

Des renforts bienvenus auxquels s'ajouteront des réaffectations ponctuelles pour lutter contre la délinquance du quotidien. Ainsi le demi escadron de CRS - soit une quarantaine d'hommes - de l'agglomération sera désormais prioritairement affecté au périmètre de la "zone de Grenoble".

Lors du lancement d'une Police de sécurité du quotidien (PSQ) en février dernier, des voix s'étaient élevées pour dénoncer le fait que ni les zones police de Grenoble, ni celles des communes de sa proche banlieue ne figuraient alors dans ce dispositif qui renforçait alors exclusivement les moyens sur le département de trois unités de gendarmerie.

Grenoble et son agglomération "feront partie de la deuxième vague de quartiers de reconquête républicaine", a donc promis le ministre. Les annonces de Gérard Collomb ont été salué par les autorités locales.

Selon des chiffres du parquet de Grenoble, les atteintes aux personnes ont augmenté de 18,49% et les violences non crapuleuses de 21,86% dans la circonscription sur les premiers mois de l'année.

Quant aux vols avec violence et aux violences crapuleuses, ils ont respectivement diminué de 8,87% et de 9,72% sur cette même période.

Voir:

Sécurité: le maire de Grenoble interpelle Gérard Collomb, évoquant "une situation critique"

Grenoble: un homme roué de coups et blessé pour des viennoiseries

Grenoble, un "Chicago français", selon un syndicat policier

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a annoncé vendredi des renforts policiers à Grenoble.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-