Grève des urgentistes: le mouvement continue, malgré un accord avec Marisol Touraine

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grève des urgentistes: le mouvement continue, malgré un accord avec Marisol Touraine

Publié le 22/12/2014 à 16:22 - Mise à jour le 23/12/2014 à 14:12
©Chamussy/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

Malgré une annonce d'accord entre les représentants des médecins urgentistes et Marisol Touraine en fin de matinée ce lundi, la grève des urgentistes devrait se poursuivre.

En fin de matinée ce lundi, Marisol Touraine se félicitait qu'un accord ait été trouvé avec les médecins urgentistes, en grève depuis le début de la journée. La ministre de la Santé espérait alors une "issue favorable des négociations", après des propositions faites sur "l'organisation de leur temps de travail".

La ministre n'a pas détaillé le projet d'accord soumis aux urgentistes, qui réclament le décompte horaire de leur temps de travail. Ils veulent que celui-ci soit fixé à 39 heures hebdomadaires et, heures supplémentaires comprises, plafonné à 48 heures (durée maximale selon la législation européenne). Ils réclament la rémunération des heures supplémentaires (au-delà de 39 heures).

Mais cette annonce de Marisol Touraine n'a pas suffi. L'Association des médecins urgentistes de France (Amuf) a souligné que le préavis de grève n'avait "pas du tout été levé". Une assemblée générale devait décider en fin de journée ce lundi des suites du mouvement, a précisé son président, Patrick Pelloux. "Je prends acte, cela va dans le bon sens", a-t-il néanmoins déclaré. Et d'ajouter: "si cet accord reconnaît les 39 heures pour les urgentistes et le décompte des heures supplémentaires, ce serait alors historique pour la profession".

Pour sa part, Christophe Prudhomme, porte-parole de l'Amuf, a protesté lundi en fin de matinée sur RMC  après l'annonce faite par Marisol Touraine: "ce n'est pas à la ministre de dire si une grève est levée, mais aux gens qui sont en grève. (...) La ministre doit nous annoncer ce qu'elle a décidé à nous et non à la presse. C'est de la politique spectacle et ça commence à suffire. C'est notamment une des raisons pour laquelle Marisol Touraine coagule tous les mécontentements".

 

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les urgences étaient toujours en grève lundi 22 en fin de journée malgré l'annonce d'un accord par Marisol Touraine.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-