Grosse bourde: Marion Maréchal Le-Pen relaie une fausse information sur le financement de la campagne d'Emmanuel Macron

Grosse bourde: Marion Maréchal Le-Pen relaie une fausse information sur le financement de la campagne d'Emmanuel Macron

Publié le 03/03/2017 à 12:58 - Mise à jour à 13:04
©Capture d'écran BFMTV
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Lucas Carcano
-A +A

Marion Maréchal-Le Pen a commis une grosse erreur jeudi. La députée FN du Vaucluse a publié une fausse information sur le financement de la campagne d'Emmanuel Macron, le candidat d'En marche! à la présidentielle.

Dans un tweet publié jeudi 2 en début d’après-midi, Marion Maréchal-Le Pen a dénoncé la provenance d’une partie du financement d’En marche!: "30% de la campagne de Macron financée par l’Arabie Saoudite? Nous exigeons la transparence!", rapporte Libération. Une grosse erreur de la part de l'élue FN du Vaucluse qui s'est basée sur une fausse information, démentie depuis.

La députée s'est laissée berner par le "faux" site LeSoir.info, une imitation du véritable site d’information LeSoir.be du quotidien belge Le Soir. Le faux article en question, qui se présente comme une dépêche AFP, écrit qu'un des membres du PS belge annoncerait que "Riyad soutient Emmanuel Macron à la présidentielle 2017" et que "le royaume d’Arabie Saoudite a décidé de financer plus de 30% de la campagne d’Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle 2017". Or ni l’AFP ni Le Soir n'ont jamais publié une dépêche avec de telles informations. Le quotidien belge a d'ailleurs publié un démenti jeudi 2.

Le tweet laissé par Marion Maréchal-Le Pen a été partagé plus de deux cent fois en quelques dizaines de minutes. Une fois avertie de l'intox qu'elle avait relayé une demi-heure plus tôt, la députée s'est empressée de supprimer son message sur le réseau social Twitter. Une réaction tardive puisque la fausse information a  très rapidement été reprise par des comptes Twitter de soutien à Marine Le Pen et à François Fillon, mais aussi par le site d'extrême droite identitaire Fdesouche.

Un de ses proches Marion Maréchal-Le Pen s'est justifié au site d'Europe1: "On est très vigilants, on essaye de faire le plus attention possible pour ne pas relayer de fausses informations mais il arrive que certaines passent entre les gouttes. On a supprimé le message dès qu'on a su que c'était faux".

Le nom du faux site LeSoir.info a été déposé par un homme qui se présente comme "Donald Thomas" vivant dans l'Etat américain de Delaware.

Auteur(s): Lucas Carcano

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une fois avertie de l'intox qu'elle avait relayé une demi-heure plus tôt, la députée s'est empressée de supprimer son message sur le réseau social Twitter.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-