Harcèlement: la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa se met en scène à La Chapelle-Pajol et crée la polémique

Harcèlement: la secrétaire d'Etat Marlène Schiappa se met en scène à La Chapelle-Pajol et crée la polémique

Publié le 13/06/2017 à 18:06 - Mise à jour à 18:21
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes Marlène Schiappa s'est mise en scène traversant de nuit, lundi, le quartier de La Chapelle-Pajol, devenu symbole du harcèlement de rue envers les femmes. Mais elle a vite retiré les photos de Twitter face aux réactions dénonçant un coup de communication avant même d'avoir reçu les associations concernées ou encore un message ambiguë.

"Bug communicationnel". Le terme risque de coller longtemps à Marlène Schiappa, la nouvelle secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes. Celle-ci a rapidement retiré de Twitter une série de photos dans laquelle elle se mettait en scène lundi 12 au soir dans le quartier de La Chapelle-Pajol, devenu le symbole du harcèlement de rue envers les femmes depuis un article du Parisien relatant de nombreux incidents.

Sur ces images, on pouvait voir la ministre indiquer où elle se trouvait grâce à un arrêt de bus, puis déambuler en robe d'été notamment devant un groupe de jeunes hommes. Le tout accompagné de la légende "les lois de la République protègent les femmes, elles s'appliquent à toute heure et en tout lieu".

Ce qui se voulait sans doute comme une opération de communication originale n'a cependant réussi qu'à créer une polémique. Certains y voient une manœuvre électoraliste de bas niveau en pleines élections législatives. D'autant plus que la ministre n'avait alors pas encore reçu les associations de lutte contre le harcèlement.

D'autres s'interrogent sur la clarté du message, qui peut soit présenter Marlène Schiappa comme une "héroïne" -alors qu'on peut légitimement imaginer que sa sécurité était assurée- ou au contraire minimiser le problème du harcèlement de rue, ou encore être perçu comme une stigmatisation du quartier et de ses habitants.

Toujours est-il que le tweet a été rapidement supprimé, l'équipe de la secrétaire d'Etat parlant au Lab d'Europe 1 un "bug communicationnel". Le message a été remplacé par un communiqué de presse publié ce mardi 13 dans l'après-midi.

Le texte détaille l'action contre le harcèlement de Marlène Schiappa depuis son entrée en fonction, dans un style beaucoup plus formel auquel devrait se cantonner la ministre pour quelques temps au moins. Une polémique qui s'ajoute à celles qu'a déjà dû affronter l'une des membres du nouveau gouvernement issus de la société civile.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marlène Schiappa s'est attirée reproches et moqueries suite à la publication des photos.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-