Harcèlement sexuel: Bruno Le Maire annonce qu'il ne dénoncerait pas un harceleur puis s'excuse (vidéos)

Harcèlement sexuel: Bruno Le Maire annonce qu'il ne dénoncerait pas un harceleur puis s'excuse (vidéos)

Publié le 16/10/2017 à 12:42 - Mise à jour à 12:56
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Bruno Le Maire a annoncé sur Franceinfo ce lundi, qu'il ne dénoncerait pas un homme politique qui se serait rendu coupable de harcèlement sexuel. Avant de présenter ses excuses et de rétropédaler.

Petite polémique pour Bruno Le Maire. Invité sur Franceinfo ce lundi 16, le ministre de l'Economie a été invité à réagir sur le mot-dièse #balancetonporc, qui incitait ce week-end les internautes féminines à témoigner du harcèlement et des agressions sexuelles dont elles ont été victimes.

Jean-Michel Aphatie a d'abord demandé à Bruno Le Maire s'il connaît un homme politique "dont on dira dans dix ans: +nous savions qu'il était un harceleur+". "Non", a répondu simplement l'intéressé. Et le journaliste de lui demander s'il dénoncerait un tel comportement, ce à quoi le ministre a rétorqué: "C'est compliqué, mais… la dénonciation ne fait pas partie de mon identité politique".

Face à la polémique qui commençait à poindre sur les réseaux sociaux, le député d'Eure a publié une vidéo sur son compte Twitter où il présente ses excuses: "Je me suis mal exprimé, je le regrette. J'ai réagi au mot de +dénonciation+ que je n'aime pas et que je n'ai jamais aimé". Et d'ajouter: "Mais j'aurais dû réagir au problème du harcèlement sexuel lui-même que trop de femmes subissent en France. Pendant trop longtemps, on a voulu mettre la poussière sous le tapis, considérant comme anecdotique, négligeable, des faits qui sont profondément révoltants. Des faits qui doivent être jugés et sanctionnés".

"Il va de soi que si j'étais au courant de faits de harcèlement sexuel sur une femme, je serais le premier à les signaler", a poursuivi le ministre de l'Economie et des Finances, avant de conclure: "Il faut libérer la parole. Il faut que les femmes victimes puissent s'exprimer avec le soutien de toute la société et notamment des responsables politiques".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Bruno Le Maire a présenté ses excuses après avoir dérapé.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-