Hayange: la mairie FN contrainte de rétablir le gaz et l'électricité au Secours populaire, pour l'instant

Hayange: la mairie FN contrainte de rétablir le gaz et l'électricité au Secours populaire, pour l'instant

Publié le 20/12/2017 à 12:07 - Mise à jour à 12:17
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un juge des référés a ordonné mardi à la mairie d'Hayange de rétablir l'électricité et le gaz dans les locaux du Secours populaire. Le maire FN de la ville reproche à l'association d'occuper les lieux sans bail et de faire de la "propagande pro-migrants". La décision du juge ne met toutefois pas fin à l'affaire.

La mairie d'Hayange a été enjointe mardi 19 par la justice de rétablir le gaz et l'électricité dans les locaux occupés par le Secours populaire. L'association et le maire (FN) de la ville Fabien Engelmann s'affrontent depuis plus d'un an sur l'occupation de ces locaux, sur fond d'accusation de "propagande pro-migrants" de l'édile.

Arguant notamment que le Secours populaire occupe ce local municipal illégalement, le maire avait fait couper l'électricité depuis plus d'un an et engagé une procédure d'expulsion. Mais un juge des référés du tribunal de grande instance de Thionville a rendu mardi une ordonnance imposant à la mairie de rétablir l'accès à l'énergie, sous astreinte de 500 euros par jour.

"Justice est rendue à Hayange! Nos bénévoles hayangeais vont pouvoir continuer d'apporter une aide inconditionnelle à près d'un millier de personnes en grande détresse", a réagi l'association.

Hayange: Fabien Engelmann (FN) saisit la justice pour expulser le Secours populaire "pro-migrants"

Mais cette "victoire" reste précaire et temporaire. D'abord parce que Fabien Engelmann a fait part de son intention de faire appel de cette décision "décevante". "Les contribuables hayangeois doivent payer le gaz, l’électricité pour une association squatteuse pro-migrants", a-t-il réagi sur Twitter.

Mais aussi parce qu'une ordonnance de référé est une décision répondant à l'urgence d'une situation, provisoire, et ne tranche pas l'affaire sur le fond. Le juge semble avoir cependant considéré que la décision du maire était trop radicale dans cette situation.

Fabien Engelmann reproche au Secours populaire d'occuper les locaux sans bail ni assurance. L'association rétorque qu'il s'agit d'un bail oral consenti par le précédent conseil municipal, avant l'arrivée du Front national.

Mais derrière ces considérations existent aussi un conflit plus politique. Le maire FN accuse en effet l'antenne locale d'être une "succursale du Parti communiste", une association "politisée" qui fait "de la propagande pro-migrants toute l'année".

Une inimitié qui remonte à une intervention de la présidente de cette antenne Anne Duflot-Allievi dans Libération en décembre 2015. Elle reprochait alors à Fabien Engelmann d'avoir de facto interdit aux enfants de migrants de participer à un goûter de Noël. Par la suite, l'édile a progressivement réduit puis supprimé les subventions municipales à l'association.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le maire FN d'Hayange Fabien Engelmann souhaite expulser le Secours populaire et lui avait déjà coupé le gaz et l'électricité.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-