Hijab à Décathlon: Schiappa dénonce l'hypocrisie de certains "féministes"

Hijab à Décathlon: Schiappa dénonce l'hypocrisie de certains "féministes"

Publié le 28/02/2019 à 08:33 - Mise à jour à 08:36
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Visant particulièrement Nicolas Dupont-Aignan et les responsables du Rassemblement national, Marlène Schiappa a dénoncé ceux "qui ne s'intéressent au droit des femmes à disposer de leurs corps que lorsqu'il s'agit de voile".

 

Dans une tribune publiée dans le HuffPost Marlène Schiappa a donné son point de vue sur la polémique autour du hijab de running que la chaîne de magasin Décathlon envisageait de commercialiser en France (avant de se raviser face à la polémique). La secrétaire d'État en charge de l'égalité femmes-hommes en a profité pour tancer les responsables politiques qu'elles accusent à mots couverts de ne s'intéresser aux questions du féminisme que lorsqu'il s'agit de polémiques liées à l'islam.

"Comment expliquer que certains responsables politiques ne s'intéressent au droit des femmes à disposer de leurs corps que lorsqu'il s'agit de voile? Quand avons-nous entendu nombre d'entre eux soutenir l'accès à la contraception pour toutes les femmes? Le droit à l'IVG? Le financement des centres de planification familiale? La lutte contre le harcèlement de rue?", s'est interrogée Marlène Schiappa.

Sur Europe 1, la ministre a clarifiée sa position en visant notamment Nicolas Dupont-Aignan et le Rassemblement national, "des gens qui brandissent le féminisme uniquement que quand cest pour s'attaquer aux musulmans". "Ce n'est pas le moment de diviser notre pays", a-t-elle conclu.

Lire aussi - "Hijab de running" Decathlon: la droite attaque l'islam, la gauche défend le féminisme

Concernant la polémique du hijab de running, Marlène Schiappa a profité de sa triubune pour exposer son point de vue sur la question.  "Au-delà des principes, il y a des personnes. La voix de la France est attendue par des femmes partout dans le monde. Quel message la France adresse-t-elle aux femmes courageuses qui, dans plusieurs pays du monde, retirent leur voile au péril de leur vie? Quel message adressé aux jeunes filles qui, en France même, n'ont pas d'autres choix que de se couvrir toujours davantage avant de sortir de chez elles? Le choix pour ces femmes devrait-il se résumer à un dilemme tel que: rester chez soi ou sortir couvertes?", a souligné la ministre. Et d'ajouter: "La réponse à ces questions ne se trouve pas chez un équipementier, c'est une réponse politique".

Marlène Schiappa a profité de sa tribune pour donner son avis personnel sur le port du voile: "Je ne crois pas que porter le voile soit un signe de liberté. Je ne crois pas que porter le voile soit un signe d'émancipation des femmes. C'est ma conviction. Je conçois qu'on en ait une autre".

Voir:

"Hijab" de sport: Belloubet déplore une "hystérisation" du débat

Face à la polémique, Decathlon renonce à commercialiser son "hijab" de sport

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Marlène Schiappa a dénoncé l'hypocrisie de ceux "qui ne s'intéressent au droit des femmes à disposer de leurs corps que lorsqu'il s'agit de voile".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-