Hollande: "baisse" des impôts pour les "plus modestes" en 2017 si "les marges" sont disponibles

Hollande: "baisse" des impôts pour les "plus modestes" en 2017 si "les marges" sont disponibles

Publié le 03/05/2016 à 14:28
©Georges Gobet/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): PP avec AFP
-A +A

Comme annoncé lundi par la presse, François Hollande a confirmé ce mardi sa volonté de baisser les impôts des ménages les "plus modestes" en 2017. Cela se fera "en fonction des marges et seulement en fonction des marges dont nous pourrons disposer", a-t-il précisé.

François Hollande a promis ce mardi 3 une "baisse" des impôts pour les "plus modestes" en 2017 si le gouvernement dispose de "marges" budgétaires, lors d'un colloque de la Fondation Jean Jaurès à Paris. Le chef de l'Etat a ainsi confirmé une information dévoilée lundi 2 par la presse.

"En fonction des marges et seulement en fonction des marges dont nous pourrons disposer, il conviendra de poursuivre cette politique de réforme, de justice et de baisse des prélèvements pour les Français les plus modestes", a déclaré le chef de l'Etat.

François Hollande a fait valoir "des baisses d'impôts depuis 2014 qui ont concerné 12 millions de contribuables et la prime d'activité qui touche trois millions de Français". Mais il l'a reconnu: "Je sais que beaucoup de ceux-là avaient pu être concernés par des dispositions fiscales de la majorité précédente ou même de la nôtre". "Il était donc de notre devoir de leur redonner ce qu'ils avaient acquitté pour le redressement de notre pays", a-t-il enchaîné.

La France a enregistré au premier trimestre une croissance supérieure aux attentes, à 0,5%, laissant entrevoir à un an de la présidentielle une embellie économique, après la publication de bons chiffres du chômage. Réduit à 3,5% du PIB en 2015 (7% en 2010), le déficit public devrait repasser sous les 3% en 2017, a réaffirmé ce mardi François Hollande au lendemain de déclarations en ce sens du commissaire européen aux Affaires économiques, et ancien ministre de son gouvernement, Pierre Moscovici.

 

Auteur(s): PP avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




François Hollande a vanté sa "politique de réforme, de justice et de baisse des prélèvements pour les Français les plus modestes".

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-