Hommage aux victimes: les Parisiens, peu mobilisés, ne sont "pas toujours du matin", dit Hidalgo

Hommage aux victimes: les Parisiens, peu mobilisés, ne sont "pas toujours du matin", dit Hidalgo

Publié le 10/01/2016 à 16:52 - Mise à jour à 16:54
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

La foule n'était pas au rendez-vous de l'hommage, poignant, rendu aux victimes des attentats, ce dimanche matin place de la république à Paris. "Les Parisiens ne sont pas toujours du matin", a tenté d'expliquer Anne Hidalgo.

C'est une raison comme un autre. Anne Hidalgo, maire PS de Paris, a expliqué ce dimanche 10 la faible participation des Parisiens place de la République à l'hommage aux victimes des attentats par le fait qu'ils ne sont "pas toujours du matin".

L'hommage rendu, en présence de François Hollande, de Mme Hidalgo et de nombreux membres du gouvernement, par Johnny Hallyday et le Chœur de l'armée française n'a attiré que peu de participants dimanche à partir de 11h.

"C'est le matin et les Parisiens ne sont pas toujours du matin, et je pense que dans l'après-midi, beaucoup de Parisiens seront là et c'est vrai qu'il y avait un dispositif de sécurité" important, a expliqué la maire sur iTÉLÉ.

Elle a invité les Parisiens à venir dans l'après-midi place de la République, devenue un lieu symbolique de recueillement et de mobilisation après les attentats de 2015. La statue de la République doit notamment être illuminée à partir de 17h30.

Selon Mme Hidalgo, "il reste cette fraternité, cet esprit très parisien de vouloir montrer qu'on est debout". "Ce qu'il reste, c'est cet état d'esprit, que celles et ceux qui ont envie de venir le fassent", a ajouté la maire, élue en 2014.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"C'est le matin et les Parisiens ne sont pas toujours du matin", a tenté d'expliquer Anne Hidalgo.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-