Homophobie: la justice saisie après les messages injurieux contre Xavier Jugelé sur les réseaux sociaux

Homophobie: la justice saisie après les messages injurieux contre Xavier Jugelé sur les réseaux sociaux

Publié le 26/04/2017 à 14:49 - Mise à jour le 28/04/2017 à 16:58
© FRANCOIS GUILLOT / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le vibrant hommage national tenu pour les obsèques de Xavier Jugelé mardi a été terni par la publication de messages à caractère homophobe, raillant avec vulgarité la sexualité de la victime de Karim Cheurfi. Le ministre de l'Intérieur a annoncé des poursuites.

Les messages homophobes avaient choqué l'opinion. Alors que mardi 25, un hommage national avait été organisé pour rappeler une dernière fois le courage et le dévouement de Xavier Jugelé, le policier abattu par le terroriste Karim Cheurfi sur les Champs-Elysées le jeudi 20, plusieurs posts dégradants étaient publiés sur Internet. En cause? Xavier Jugelé était homosexuel, et était un membre actif de l'association Flag, réunissant les policiers et gendarmes appartenant à la communauté LGBT.

La plupart de ces messages injurieux ont été effacés de la toile, même si certains contenus douteux continuent à circuler sur les réseaux sociaux. Comme par exemple ce tweet d'Yvan Benedetti, le président de l'Oeuvre française, groupe nationaliste d'extrême-droite, qui estime que l'hommage national rendu au policier ne s'est tenu qu'en raison du militantisme dans un mouvement LGBT de la victime. Oubliant au passage que les autres policiers morts dans des actes terroristes ont eu aussi droit à un hommage officiel.

Et même si les messages injurieux ont disparu, l'exécutif a décidé de ne pas en rester là. Matthias Fekl, le ministre de l'Intérieur a en effet décidé de saisir la justice pour "apologie de crimes" et "provocation à la haine et à la violence en raison de l'orientation sexuelle".

Plusieurs internautes font d'ailleurs déjà circuler la vraie identité de l'une des personne qui a posté ces messages injurieux, prétendant avoir identifié un individu notoirement connu pour avoir été condamné à de la prison ferme pour "injure publique et provocation à la haine raciale". L'implication réelle de cette personne n'est pour l'instant pas confirmée de source officielle.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Xavier Jugelé était membre d'une association d'homosexuels de la police et de la gendarmerie.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-