"Il a fallu baiser": l'insulte envers la maire de Saint-Brieuc symbole du sexisme en politique

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

"Il a fallu baiser": l'insulte envers la maire de Saint-Brieuc symbole du sexisme en politique

Publié le 18/10/2017 à 11:10 - Mise à jour à 11:18
©Capture d'écran Facebook
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La maire de Saint-Brieuc Marie-Claire Diouron a été l'objet d'une campagne d'affichage sexiste, révélée mardi. Un nouveau cas dans un contexte de lutte contre le harcèlement dans lequel la parole se libère, et où les faits se multiplient.

En plein déballage sur l'affaire Weinstein, libération de la parole qui s'en est suivie et préparation du projet de loi sur les violences sexuelles, la politique semble plus que jamais un espace dans lequel les propos sexistes sont tout aussi répandus qu'ailleurs.

Une situation à nouveau illustrée au dépend de Marie-Claire Diouron, maire UDI de Saint-Brieuc (Côtes-D'armor). Des affiches, dévoilées mardi 17, la montrant au côté de son prédécesseur Bruno Joncour qui avait démissionné en juillet pour rejoindre l'Assemblée nationale, ont été placardées dans la ville avec la légende: "Il a fallu baiser?". Procès classique envers les femmes qui ne peuvent avoir réussi que grâce à des faveurs sexuelles.

L'édile -qui a reçu le soutien de nombre d'élus-  a décidé de porter plainte. L'auteur est courageusement resté anonyme. Il faut dire que l'injure, lorsqu'elle est publique et à caractère sexiste, est punie de six mois de prison et 22.500 euros d'amende. Et les faits pourraient même être qualifié de diffamation (un an de prison et 45.000 euros d'amende).

Outre la diffamation et plusieurs affaires d'agressions sexuelles ou harcèlement qui ont frappé le monde politique ces dernières années, les propos sexistes semblent  "à la mode". Rien que vendredi 13, un adjoint à la maire de Montauban a été mis en cause pour des propos graveleux publiés sur Facebook. "Sexiste moi? À la maison, j’ai une femme, deux filles, deux chattes et 20 poules. Je n’ai que des femelles à la maison", s'était-il défendu.

Fin juin, un candidat (UDI) malheureux aux législatives avaient fait un procès en incompétence à la gagnante en déclarant: "Je ne pense pas qu'elle aura le temps de faire sa lessive et d'emmener ses enfants à l'école".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Marie-Claire Diouron a décidé de porter plainte.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-