Immigration: Macron annonce un projet de loi et une répartition des étrangers dans les zones rurales

Auteur(s)
FranceSoir avec AFP
Publié le 16 septembre 2022 - 18:00
Image
Le président Emmanuel Macron prononce un discours lors d'une réception des préfets au palais de l…
Crédits
POOL/AFP - Ludovic MARIN
Le président Emmanuel Macron prononce un discours lors d'une réception des préfets au palais de l'Elysée à Paris, le 15 septembre 2022.
POOL/AFP - Ludovic MARIN

Un projet de loi sur l'asile et l'immigration sera déposé "dès début 2023", a annoncé jeudi Emmanuel Macron, dans le but de mettre fin à une "politique absurde" qu'il a jugée tout à la fois "inefficace et inhumaine". Pour y remédier, le chef de l'État a prôné la répartition des immigrés sur une plus grande partie du territoire français, notamment dans les zones rurales.

"Un projet de loi relatif à l'asile, donc à l'immigration dans la République, sera déposé dès début 2023", a annoncé le chef de l’État devant les préfets, en traçant quelques axes d'action.

"Nous avons une politique qui est tout à la fois inefficace et inhumaine, inefficace parce que nous nous retrouvons avec plus d'étrangers en situation irrégulière que nombre de nos voisins, inhumaine parce que cette pression fait qu'on les accueille trop souvent mal", a-t-il posé en guise de constat.

Côté accueil, le chef de l’État a jugé nécessaire d'"intégrer beaucoup plus vite et beaucoup mieux celles et ceux qui ont même un titre provisoire", a relevé le chef de l’État.

Le chef de l’État a plaidé pour une plus grande répartition des étrangers reçus sur le territoire, notamment dans les "espaces ruraux, qui eux sont en train de perdre de la population", et où "nous devrons fermer des classes, vraisemblablement des écoles et des collèges".

Dans ces régions, "les conditions de leur accueil seront bien meilleures que si nous les mettons dans des zones qui sont déjà densément peuplées, avec une concentration de problèmes économiques et sociaux massifs", a-t-il plaidé, en évoquant également une politique "d'apprentissage plus rapide du français, d'investissement dans la formation professionnelle".

"Changer les règles"

Parallèlement, Emmanuel Macron a promis "d'améliorer l'efficacité des politiques de reconduite" à la frontière pour les étrangers en situation illégale.

Il a notamment évoqué la nécessité de conditionner davantage l'octroi de visas à "l'esprit de coopération pour reprendre les étrangers en situation irrégulière, à commencer par celles et ceux qui troublent l'ordre public".

Lors de son récent voyage en Algérie, Emmanuel Macron a ainsi ouvert la voie, avec son homologue Abdelmajid Tebboune, à un assouplissement du régime de visas accordés à ce pays, en échange d'une coopération accrue d'Alger dans la lutte contre l'immigration illégale.

À LIRE AUSSI

Image
Pap Ndiaye veut relancer l'éducation à la sexualité, faisant valoir le non-respect de la loi
Malgré des critiques venant de la droite qui dénonce un endoctrinement des enfants, le gouvernement veut relancer l'éducation à la vie affective et sexuelle à l'école,...
16 septembre 2022 - 13:00
Politique
Image
BORNE / VON DER LEYEN
Restrictions énergétiques : quand les bourreaux se rêvent en héros
Mercredi 14 septembre, pendant qu'Ursula Von Der Leyen expliquait sur la scène européenne strasbourgeoise pourquoi l'Union européenne devait poursuivre sans ménagement...
15 septembre 2022 - 21:05
Politique
Image
Cette image montre une salle d'audience de la Cour européenne des droits de l'homme, le 7 février…
La France condamnée par la CEDH pour son refus de "rapatrier" les familles de djihadistes détenues en Syrie
La France a été condamnée par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) pour son refus de « rapatrier » les familles de djihadistes emprisonnées en Syrie, dans u...
14 septembre 2022 - 14:40
Politique