Inondations: l'état de catastrophe naturelle reconnu mercredi 8, promet Hollande

Inondations: l'état de catastrophe naturelle reconnu mercredi 8, promet Hollande

Publié le 02/06/2016 à 18:24 - Mise à jour à 18:37
©Thierry Charlier/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

L'état de catastrophe naturelle sera reconnu mercredi prochain à l'occasion du Conseil des ministres pour les zones les plus touchées par les inondations, a annoncé François Hollande ce jeudi devant le Congrès des maires de France. "Le fonds de soutien aux collectivité locales touchées par les événements climatiques sera immédiatement activé", a-t-il précisé.

François Hollande a annoncé ce jeudi 2 que l'état de catastrophe naturelle serait reconnu dès le prochain Conseil des ministres, mercredi 8 prochain, pour les zones "les plus touchées" par les intempéries. "Je saisis l'occasion qui m'est donnée, venant à ce congrès, pour annoncer que l'état de catastrophe naturelle sera reconnu dans les territoires qui ont été les plus touchés par ces intempéries dès le prochain Conseil des ministres", a-t-il déclaré, devant le Congrès des maires de France.

"Le fonds de soutien aux collectivité locales touchées par les événements climatiques sera immédiatement activé", a enchaîné le chef de l’État. "Les inondations et les intempéries concernent plusieurs milliers de nos concitoyens obligés de quitter leur maison ou leur domicile et de vivre l'angoisse de savoir ce que vont devenir leurs biens et parfois même leurs proches", a-t-il encore souligné. "Des drames se jouent", a poursuivi le président de la République, évoquant la situation dans le Loiret, en Seine-et-Marne et dans les Yvelines.

Après plusieurs jours de crues exceptionnelles, la situation restait tendue ce jeudi en Ile-de-France, particulièrement en Seine-et-Marne, et la perspective de nouvelles pluies suscitait l'inquiétude.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Des drames se jouent", a déploré François Hollande ce jeudi.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-