Insécurité des Français : le collectif "Lyon en colère" porte plainte contre l'État

Insécurité des Français : le collectif "Lyon en colère" porte plainte contre l'État

Publié le 30/06/2021 à 16:36 - Mise à jour le 10/07/2021 à 19:42
F. Froger / D6
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Laurence Beneux et Axel Neuville, pour FranceSoir

Cet espace d’opinion permet la libre expression des idées et d’engendrer le débat. Les articles et vidéos publiés dans cette rubrique peuvent parfois ne pas faire consensus, en savoir plus

-A +A

La détresse des forces de l'ordre a un impact direct leur efficacité, donc sur la sécurité des citoyens français.

Issu de la fusion de plusieurs collectifs citoyens, "Lyon en colère" rassemble aujourd'hui plusieurs centaines de signataires et, par la voix de l'avocat Édouard Raffin, porte plainte contre l'État à travers notamment la préfecture du Rhône.

D'abord, cette action collective entendait obtenir des solutions complémentaires pour lutter contre les incivilités grandissantes sur la Presqu'île de Lyon, à l'instar des rodéos urbains. Puis, la jonction des différents quartiers de la capitale des Gaules a entraîné la plainte à s'étendre sur les sérieux risques d'insécurité, croissants eux aussi.

Voir aussi : notre article sur la note 89

Cette plainte, selon les citoyens lyonnais, est une conséquence directe du manque d'effectif considérable que connaît la police municipale. Au cours de l'entretien, Édouard Raffin fait donc le lien entre une police atrophiée et une population désemparée. Pour avoir été en contact avec les directeurs de la police municipale, avec différents agents, ainsi qu'avec la brigade opérationnelle de Lyon, il nous rapporte qu'ils "font tous le même constat d'une inadéquation entre les moyens dont ils disposent pour remplir leur mission et le manque d'effectif. Ils ne peuvent pas intervenir sur tous les appels qu'ils recoivent."

Cet article fait partie d'un dossier sur la police nationale.

Auteur(s): Laurence Beneux et Axel Neuville, pour FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Edouard Raffin, avocat du collectif "Lyon en colère"

Newsletter





Commentaires

-