Invités à plus de discrétion, les CRS chargés de la surveillance du domicile d'Emmanuel Macron craignent pour leur sécurité

Invités à plus de discrétion, les CRS chargés de la surveillance du domicile d'Emmanuel Macron craignent pour leur sécurité

Publié le 29/08/2017 à 10:47 - Mise à jour à 10:53
© Eric FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Après des plaintes du voisinage d'Emmanuel Macron au Touquet, les CRS quotidiennement en patrouille autour du domicile ont reçu jeudi dernier la consigne de se faire plus discret et de cacher leurs armes. Pour le syndicat Alliance, qui a poussé un coup de gueule ce mardi, cela met en danger la sécurité des agents.

Une nouvelle directive qui ne passe pas. Les CRS en poste autour de la maison du couple Macron au Touquet ont reçu le jeudi 24 de nouvelles consignes qui leur font craindre pour leur sécurité. On leur a ainsi demandé, après de nombreuses plaintes du voisinage, de se montrer plus discrets. Ce qui veut dire faire moins de bruit, mais surtout laisser leurs fusils d'assaut dans leurs voitures lorsqu'ils partent en patrouille autour du domicile du président. Et c'est justement cette partie qui a du mal à se faire accepter des CRS et du syndicat Alliance, qui est monté, selon une information de RTL, ce mardi 29 au créneau pour afficher son désaccord total avec cette mesure.

Depuis le début du mandat d'Emmanuel Macron, une équipe de CRS est en permanence affectée à la surveillance de son domicile au Touquet. Et ce même lorsqu'il est absent. Jeudi dernier, ils effectuaient une mission de reconnaissance autour des lieux, avant le retour du couple présidentiel pour le week-end. Et c'est donc avant cette mission qu'ils ont dû se plier aux nouveaux ordres et laisser chacun leurs armes, des fusils d'assaut HK G 36, qu'on leur a attribués depuis les attentats de 2015. L'objectif étant de pouvoir riposter en cas d'attaque terroriste.

Pour le syndicat Alliance, laisser cette arme dans la voiture ne permet pas aux CRS d'assurer leur sécurité et de réagir rapidement en cas d'urgence.

"En tout état de cause Alliance Police Nationale dénonce ce que nos collègues interprètent comme un affront et comme une remise en cause de leur professionnalisme", indique le communiqué d'Alliance  qui ajoute, au sujet des armes, qu'elles sont "rassurantes" pour les policiers et "dissuasives pour les malveillantes". "Les policiers exigent de pouvoir assurer leurs missions dans des conditions optimales et d’avoir les moyens d’assurer leur propre sécurité sur des services hautement risqués".

Pour la préfecture du Pas-de-Calais, le fait que les armes restent dans le véhicule permet aux policiers de rester opérationnels en cas d'urgence.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Emmanuel Macron et son épouse Brigitte rentrent de temps en temps à leur domicile du Touquet dans le Pas-de-Calais.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-