Jean Lassalle "surpris" et "révolté" après les accusations de harcèlement sexuel

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 24 octobre 2017 - 13:07
Image
Le député Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle, le 27 mars 2017 à Saint-Viaud
Crédits
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
Jean Lassalle est accusé par trois femmes de harcèlement ou d'agression sexuelle.
© DAMIEN MEYER / AFP/Archives
Le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle est confronté à trois accusations de harcèlement sexuel ou d'agression sexuelle. Ce mardi, il a affirmé ne jamais avoir agis de la sorte envers les femmes qui lui reprochent ces agissements.

L'affaire Weinstein a poussé des femmes du monde entier a dénoncer leurs présumés harceleurs, agresseurs ou même violeurs. Le monde du spectacle n'est pas le seul touché et en politique aussi certains hommes sont accusés, comme Jean Lassalle, interrogé ce mardi 24 au matin.

Le député des Pyrénées-Atlantiques était invité dans la matinale de RTL pour répondre aux accusations de Julia Castanier, directrice de la communication du Parti communiste. Elle avait expliqué sur Twitter que l'élu lui avait "mis une main aux fesses".

"Je n'ai aucune mémoire, ni du moment, ni du lieu et surtout du geste", a indiqué Jean Lassalle qui s'est dit "révolté" et "surpris" par de telles accusations, à tel point que le député a dit en faire des cauchemars.

"Depuis quelques nuits, j'ai retrouvé un phénomène que j'ai connu dans ma jeunesse. C'est que je me réveille la bouche pleine de bille (...) je me voyais ma main sur ma mère, ma main sur ma soeur, ma main sur ma fille...", a confié l'ancien candidat à l'élection présidentielle.

Il a cependant reconnu être parfois "maladroit" mais à martelé que "ces gestes" n'étaient pas son genre. "Je l'ai trop vu faire". Accusé par une journaliste d'avoir voulu l'embrasser de force et par une députée de lui avoir proposé de prendre une douche alors qu'ils s'étaient croisés dans les vestiaires mixtes de l'Assemblée nationale, Jean Lassalle a à nouveau nié les faits.

"J'ai une tendance tactile et j'ai senti de la frustration chez les hommes et les femmes, je m'excuse. je veux présenter des excuses à celles et ceux que j'ai pu offenser", a conclu le député des Pyrénées-Atlantiques qui a aussi précisé qu'il n'était poursuivi pour aucun de ces actes présumés.

À LIRE AUSSI

Image
Le député Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle, le 27 mars 2017 à Saint-Viaud
#balancetonporc: Jean Lassalle dément avoir mis "une main aux fesses" à une attachée parlementaire
Julia Castanier, directrice de la communication du PCF, a accusé sur Twitter le député Jean Lassalle de lui avoir mis une main aux fesses à l'Assemblée où elle officia...
17 octobre 2017 - 12:42
Politique
Image
Le député Jean Lassalle, candidat à l'élection présidentielle, le 27 mars 2017 à Saint-Viaud
Démuni après l'élection présidentielle, Jean Lassalle ne pouvait plus payer ses courses (vidéo)
Ce vendredi matin Jean Lassalle est revenu sur sa campagne du premier tour de l'élection présidentielle sur BFMTV. Au micro de Jean-Jacques Bourdin, il a relaté les d...
29 septembre 2017 - 14:07
Politique
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don