Jean-Louis Borloo: "l'Afrique est notre relais de croissance majeur"

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Jean-Louis Borloo: "l'Afrique est notre relais de croissance majeur"

Publié le 03/03/2015 à 09:00 - Mise à jour le 04/03/2015 à 10:45
©Capture d'écran Europe1
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Jean-Louis Borloo était l'invité d'Europe-1 ce mardi matin. L'ancien ministre de l'Ecologie qui dirige désormais l'association Energies pour l'Afrique a détaillé son plan Marshall qui vise à aider le continent africain, qu'il doit présenter ce mardi. Son programme devrait durer entre 7 et 10 ans et bénéficier de 4 milliards d'euros de subventions.

Avenir de l'Afrique

"L'Europe est totalement éclairée et l'Afrique est dans le noir à quelques exceptions près. On a à côté de nous, à 14 kilomètres de l'Europe, un continent qui double sa population en 25 ans, dont un quart des mamans on accès à la lumière. Ça mérite un véritable plan stratégique".

"Sans lumière et sans électricité, il n'y a pas d'eau, pas d'eau potable, pas de croissance, pas d'éducation, pas de santé. Ce continent qui est plein de richesses et qui se développe est notre relais de croissance majeur. L'économie européenne est faible. Le grand relais de croissance c'est l'Afrique mais pour ça il faut de l'énergie".

"Si la France avait eu la démographie de la Côte d'Ivoire depuis 1960, nous serions 240 millions".

"Si on (son association, NDLR) regroupe toutes les grandes entreprises mondiales, c'est parce que l'on sait tous qu'on peut faire ce programme (Plan Marshall, NDLR) en dix ans".

 

Déforestation et climat en Afrique

"Ce continent qui émet pas de CO2, ou alors quelques centaines de kilos par habitant est, avec le Bengladesh, la première vraie victime du dérèglement climatique".

"On devait financer 10 milliards de dollars par an depuis six ans. On ne l'a pas fait".

 

Boom des portables

"Il y a sept ans on prévoyait pour 2015, 50 millions de portables. Aujourd'hui, il y en a 650 millions. Ça veut dire que la Méditerranée est un tout petit lac. Que l'information circule. Et que nous sommes le même continent".

" Le portable a réduit la distance et optimise l'information".

"Je trouve que l'Europe s'ennui. On est un continent un petit peu vieillissant. Là-bas il y a la jeunesse".

 

Le besoin d'eau sur le continent africain

"L'électricité ce n'est pas une matière comme une autre, c'est le préalable à l'accès à l'eau, à l'accès à L'au potable. Je rappelle que l'eau non potable est  la première cause de mortalité au monde".

"La déforestation, il faut évidemment arrêter. La forêt africaine fait partie de nos deux poumons pour lutter contre les émissions de CO2".

 

Plan Marshall présenté ce mardi pour éclairer l'Afrique

"C'est un plan de 7/10 ans. On sait envoyer des gens sur la Lune mais là c'est beaucoup plus simple. C'est juste un problème de méthode. On n'a pas de problème de technologie, on n'a pas de problème de réseau. On investit 4 milliards d'euros par an pendant 12 ans en subvention et 200 milliards en prêt".

"Ca fait 3% de croissance du PIB pour l'Europe. C'est-à-dire la plus grande rentabilité que l'Europe ne pourra jamais faire. C'est notre intérêt. L'Europe c'est croissance quasi zéro. S'il y a 100% d'électrification de l'Afrique, c'est 3% de croissance en Europe. C'est des milliers de milliards d'euros".

"C'est extrêmement rentable".

 

Lancement de la fondation "Energie pour l'Afrique" à l'hôtel de Marigny

"C'est notre intérêt de business, c'est notre intérêt humain et géopolitique".

"Le président me soutient totalement. Le gouvernement finance, les réseaux diplomatiques sont à disposition mais c'est fait discrètement".

"Je vais très bien, que dieu me préserve. La démocratie c'est l'enfant de la lumière donc il faut de la lumière". 

 

Auteur(s): AZ


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Jean-Louis Borloo était l'invité d'Europe-1 ce mardi matin.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-