Jean-Luc Mélenchon: le débat sur nos "ancêtres gaulois" n'est pas "nul" et permet de "réfléchir"

Jean-Luc Mélenchon: le débat sur nos "ancêtres gaulois" n'est pas "nul" et permet de "réfléchir"

Publié le 25/09/2016 à 14:53
©Revelli-Beaumont/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Prise de position un peu à contre-courant: Jean-Luc Mélenchon admet que l'idée lancée par Nicolas Sarkozy sur nos "ancêtres gaulois" n'est pas dénuée d'intérêt, tout en rappelant sa stricte opposition politique par rapport à l'ancien chef de l'Etat.

Jean-Luc Mélenchon, candidat à l'élection présidentielle (Parti de gauche), a jugé dimanche 25 que le débat sur les "ancêtres gaulois" n'était pas "nul", contrairement à ce qu'a regretté Alain Juppé, et permettait de "réfléchir".

"Ce n'est pas d'aujourd'hui que nous nous approprions l'Histoire, je ne dirais pas +Nos ancêtres les Gaulois+, je vous dirais que le moment fondateur c'est le moment où on devient citoyen, c'est plutôt la Révolution de 1789", a expliqué l'eurodéputé dans l'émission Punchline, sur C8.

Ce débat, lancé par Nicolas Sarkozy est-il "nul", comme l'a déploré M. Juppé, candidat à la primaire de la droite? "Non, au contraire, le débat nous oblige à réfléchir, à regarder, à lire, à se confronter", a répondu M. Mélenchon.

"Je trouve que toutes les références à l'Histoire sont productives parce qu'elles nous obligent à réfléchir", a-t-il ajouté.

Le candidat à la présidentielle a toutefois admis que "vu de l'extérieur, on doit apparaître un peu bizarre" à mener ce type de débats.

M. Mélenchon a en outre expliqué qu'il souhaitait débattre avec M. Sarkozy. "On va avoir un peu de temps, il sera bientôt investi, on pourra avoir un bon débat", a-t-il dit.

Selon lui, l'ancien chef de l'Etat a "inventé un programme pour être pire que Hollande, lequel a essayé d'être pire que Sarkozy". "On a l'impression d'une course à droite pour trouver l'idée la plus cruelle", a regretté M. Mélenchon.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Je trouve que toutes les références à l'Histoire sont productives parce qu'elles nous obligent à réfléchir" selon Jean-Luc Mélenchon.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-