Jean-Vincent Placé veut une nouvelle "confédération" écologiste, et vite

Jean-Vincent Placé veut une nouvelle "confédération" écologiste, et vite

Publié le 04/04/2015 à 18:59 - Mise à jour à 19:02
©Gonzalo Fuentes/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

La galaxie écologiste se rassemblait ce samedi à l'Assemblée nationale pour débattre de l'opportunité d'un retour des Verts au gouvernement. Jean-Vincent Placé, chef de file des pro-gouvernement d'EELV a clos les débats en annonçant la création prochaine d'une nouvelle "confédération" de partis écologistes.

Va-t-on assister à la naissance d'une nouvelle (encore une) formation écologiste? Ce samedi 4 avril, il a même fallu refuser du monde, tant les cadres et militants étaient nombreux à vouloir assister, dans la salle Colbert de l'Assemblée nationale, à la réunion des écolos pro-gouvernementaux. Organisée à l'initiative de Denis Baupin, rassemblant a peu près tout ce que la galaxie verte compte comme "figures", ce raout du 4 avril pourrait bien faire date.

"La montée du FN interroge sur nos responsabilités (…). EELV est profondément discrédité, nous sommes perdus dans nos divisions internes", a notamment déploré Jean-Vincent Placé, cité par Le Monde, pour clore les débats. Et le chef de file des sénateurs EELV a une idée toute prête pour "sortir de cela": la création d'une nouvelle "confédération", rassemblant les différents mouvements écolos, du Front démocrate de Jean-Luc Bennahmias au Cap21 de Corinne Lepage en passant par les écologistes indépendants d'Antoine Waechter. Pressé, Jean-Vincent Placé annonce même que l'acte de naissance de ce nouveau mouvement pourrait être signé dans les prochaines semaines.

"C'est aussi une manière de répondre à Cécile Duflot qui s'affiche avec Jean-Luc Mélenchon", a estimé un participant repris par le Huffington Post. Ce que n'a pas contesté François de Rugy, co-président du groupe Vert à l'Assemblée nationale: "c'est un moment d'affirmation. L'affirmation d'un rassemblement, d'un pôle écologique pragmatique et responsable", a-t-il argumenté à la tribune avant d'évoquer, visiblement sur la même longueur d'ondes que Jean-Vincent Placé, "un moment de clarification qui précède un moment de refondation".

Même Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV qui était présente et a pris la parole, a assuré que "la participation au gouvernement n'est ni un tabou ni un totem". Puis d'ajouter: "l'objectif est d'être dans les institutions mais il faut que cet objectif soit adossé à un objectif politique".

Cette réunion du courant des députés EELV Repères écologistes visait à réfléchir à une question simple: "quelles responsabilités pour les écologistes?", son intitulé. "Des responsabilités gouvernementales", semblent avoir répondu en substance les participants, Jean-Vincent Placé en tête.

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Vincent Placé: "ELV est profondément discrédité, nous sommes perdus dans nos divisions internes"

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-