Jean-Yves Le Drian recadre une équipe du "Petit Journal" (VIDEO)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Jean-Yves Le Drian recadre une équipe du "Petit Journal" (VIDEO)

Publié le 10/01/2016 à 16:03 - Mise à jour à 16:06
©Benoît Tessier/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a profité d'une visite samedi à Botmeur, dans le Finistère, pour faire des reproches à une équipe du "Petit Journal", accusée d'avoir mis en danger sa sécurité.

En visite dans la petite commune de Botmeur dans le Finistère samedi 9, Jean-Yves Le Drian a interpellé devant les caméras du Télégramme un reporter de l'émission de Canal + Le Petit Journal. A peine descendu de voiture, le ministre de la Défense a demandé au journaliste Hugo Clément de venir le voir pour un petit entretien sans micro et sans perche son, rapidement écartée par le service de sécurité.

Selon les informations du Télégramme, Jean-Yves Le Drian lui aurait dit: "Vous pouvez tout faire mais il y a deux choses qu'on ne peut pas toucher: ma famille et ma sécurité. Hier soir, vous avez franchi la ligne jaune". La même source indique que l'entretien s'est arrêté un premier temps afin que le président de la région Bretagne entre dans la salle où se déroulaient les vœux du maire.

Après avoir interrogé quelques habitants de la commune de 218 habitants à l'issue des discours, l'équipe du Petit Journal a de nouveau échangé avec Jean-Yves Le Drian. "Vous avez filmé devant mon domicile. Les militaires me l'ont dit. Et ça, ce n'est pas possible", a dit le ministre, regrettant que cette action des journalistes mette en danger sa sécurité.

Alors que le journaliste se défendait d'avoir agi en toute transparence et d'avoir montré aux militaires sa carte de presse, Jean-Yves Le Drian n'a rien voulu entendre et a encore lancé: "Vous avez déconné. Il y a des procédures et je vais aller jusqu'au bout. On va récupérer vos rushs (...). C'est terminé. Je suis désolé parce que ça avait bien commencé".

(Voir ci-dessous la scène tournée par Le Télégramme)


 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Yves Le Drian n'a pas apprécié l'action du "Petit Journal" devant son domicile.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-