Jean-Yves Le Drian s'interroge sur la possibilité d'un second porte-avion français

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Jean-Yves Le Drian s'interroge sur la possibilité d'un second porte-avion français

Publié le 23/02/2017 à 20:29 - Mise à jour à 20:33
©Christian Hartmann/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors le porte-avions "Charles de Gaulle" a été mis en cale sèche pour 18 mois pour de gros travaux d'entretien et de rénovation, la question d'un second porte-avion français a été évoqué ce jeudi par Jean-Yves Le Drian. Le ministre de la Défense y est favorable.

Serpent de mer de la défense française, la question d'un second porte-avion nucléaire pour la Marine nationale a refait surface ce jeudi 23. Jean-Yves Le Drian, en déplacement Ollioules (Var) dans un centre de recherche et développement de l'entreprise de défense DCNS, a souligné aux journaliste que la question "n'était pas absurde" et qu'elle "se posait".

"Parce qu'on voit bien qu'en termes de puissance, de capacité d'intervention et de l'enjeu maritime du XXIe siècle, c'est une question qu'on peut se poser", a poursuivi le ministre de la Défense. Et d'ajouter: "elle n'est pas inscrite dans la loi de programmation militaire actuelle. Il y aura demain une autre loi de programmation militaire et peut-être que la question sera posée à ce moment-là. Il ne m'appartient pas d'y répondre maintenant".

Une interrogation d'autant plus pertinente le Charles de Gaulle, a rejoint son port d'attache, Toulon, pour 18 mois de rénovation, durée pendant laquelle il sera totalement indisponible. Le navire est intervenu à trois reprises dans le cadre de l'opération Chammal menée en coopération avec la coalation internationale contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak. L'indisponible du navire amiral de la flotte française Fsera compensé "par de la présence sur des bases avancées, par le biais de l'armée de l'air mais aussi de l'aéronavale", a tenu à préciser Jean-Yves Le Drian.

Le Charles de Gaulle avait déjà été immobilisé une première fois en 2007 pour un carénage qui avait coûté 300 millions d'euros. La Défense a anticipé cette fois une facture supérieure à un milliard d'euros. Comme en 2007, les deux "cœurs nucléaires" du navire vont être renouvelés. Les réacteurs, véritables centrales atomiques, entraînent les deux arbres d'hélice, produisent l'électricité du bord -assez pour une ville de 100.000 habitants-, la vapeur indispensable aux deux catapultes et l'eau douce.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Jean-Yves Le Drian est favorable à la construction d'un second porte-avion nucléaire.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-