Jean-Yves Le Drian sur les Mistral: "il y aura d'autres acquéreurs"

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Jean-Yves Le Drian sur les Mistral: "il y aura d'autres acquéreurs"

Publié le 06/08/2015 à 08:21 - Mise à jour à 08:32
©Capture d'écran RTL
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Jean-Yves Le Drian était ce jeudi matin l'invité de RTL. Le ministre de la Défense s'est notamment exprimé sur l'accord conclu mercredi 5 avec la Russie concernant les Mistral, bateaux qui intéressent déjà d'autres pays, selon lui. Il a également évoqué l'Egypte et son partenariat avec la France pour combattre la menace terroriste.

Après huit mois de bras de fer diplomatique avec la Russie, la France garde ses deux Mistral en raison du comportement des Russes en Ukraine

"Paris garde les navires et les rembourse".

"Cet engagement avait été pris en 2011, nous étions à une autre époque (…) Depuis il y a eu la crise ukrainienne où la diplomatie françaises s'est fortement déployée".

"La crise n'est pas close (…) Donc le président de la République n'a pas voulu augmenter la menace".

"La France remboursera à la Russie l'ensemble des frais engagé par la Russie sur les bateaux".

"Le prix initial était d'1,2 milliard (…)  Le prix de l'accord sera inférieur (…) les bateaux n'étaient pas achevés (…) Il y aura une loi de ratification (…) Il n'y aura pas de contentieux".

"Les bateaux sont désormais en pleine propriété de la France".

 

Les ouvriers déplorent un gâchis industriel

"Ils ont eu le sentiment de construire pour un partenaire qui s'appelle la Russie".

"Mais il n'y aura aucune conséquences pour l'emploi (…), il y aura, je suis sûr d'autres acquéreurs".

"D'autres pays ont fait savoir leur intérêt en ce qui concerne ces deux bateaux".

"Ce sont de très beaux bateaux à usage divers".

"Il est souhaitable de le faire le plus rapidement possible".

 

Vous n'avez pas peur que ce qui s'est passé avec la Russie refroidisse les ardeurs commerciales d'autres pays?  

"J'ai entendu ça depuis plusieurs mois. Depuis, la France a exporté pour 15 milliards d'euros de vente d'armement".

 

On a livré des Rafale à l'Egypte, qui n'est pas un grand modèle démocratie non plus

"Nous sommes avec l'Egypte dans un combat long, permanent, contre le terrorisme, dans notre pays, aux portes de la France, dans l'Egypte même (…) Le terrorisme dans le Sinaï, en Libye…"

"Nous sommes partenaires avec l'Egypte dans ce combat indispensable qui nécessite la mobilisation de tous".

 

Vous allez vous rendre à l'Egypte pour l'inauguration de l'élargissement du canal de Suez

"Le président Sissi a bien fait d'engager les travaux de doublement du canal".

"C'est pour l'Egypte une occasion d'avoir des ressources supplémentaires".

"Oui, l'Egypte fait un acte très fort en permettant une accélération des transits à travers le canal".

"C'est une Egypte qui revient dans le théâtre régional".

 

Que faire d'autre contre l'Etat Islamique (EI) aujourd'hui? La pieuvre continue de s'étendre…

"Il faut une collaboration internationale dextrement stricte et permanente (…) il faut la renforcer".

"Avec l'Egypte, nous avons renforcé la coopération de nos renseignements".

 

L'Etat islamique menace depuis hier d'exécuter un Croate

"Je n'ai jamais parlé des otages dans quelque média que ce soit (…) c'est le meilleur moyen d'éventuellement de les sauver, je n'en dirai pas plus".

 

A propos de la disparition du vol MH370, une victime s'étonne depuis le début du silence des autorités françaises

"Je comprends sa souffrance comme je comprends celle de tous ceux qui ont perdu un être cher dans ce dramatique accident".

"Nous avons mobilisé des moyens en relation avec les autorités de Malaisie avec la mise à dispositions d'experts et de moyens de recherche".

"Il faut aller jusqu'au bout de ces recherches pour une plus grande clarification". 

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Jean-Yves Le Drian était ce jeudi matin l'invité de RTL.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-