Jungle de Calais: 600 manifestants contre les migrants

Jungle de Calais: 600 manifestants contre les migrants

Publié le 01/11/2015 à 11:07 - Mise à jour à 11:12
©Pascal Rossignol/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Organisée par un collectif se disant apolitique, une manifestation contre la présence de migrants a rassemblé environ 600 personnes, samedi 31 à Calais.

Ils disent être des "calaisiens en colère" et ne se réclament d'aucun parti politique. Environ 600 personnes ont manifesté samedi 31 à Calais pour signifier leur mécontentement contre la présence de migrants dans le camp de fortune de réfugiés appelé "la jungle", selon France 3 Nord-Pas-de-Calais. "Stop à l’immigration clandestine", scandaient notamment les manifestants.

La maire de Calais Natacha Bouchart (Les Républicains) avait pourtant pris un arrêté d'interdiction du défilé, comme pour la précédente manifestation de ce type qui avait réuni entre 400 et 500 personnes début octobre. Une décision qui n'a pas empêché un peu plus de 600 personnes de se réunir et de former un cortège au départ du port de Calais, en début d'après-midi.

Des slogans comme "Bouchart démission", hostiles à la maire de la ville, ou encore "Stop à l’immigration clandestine" ont résonné dans le défilé, entre deux Marseillaise. Au milieu de nombreux drapeaux de la France, des pancartes "Calais en détresse, que nous cache l'Etat?", étaient également visibles. Après un passage devant la sous-préfecture et la mairie de Calais, le cortège s'est dispersé sans incident vers 16h.

Les autorités préfectorales de la région de Calais estiment qu'environ 6.000 migrants, venus principalement d’Afrique de l’Est, d’Afghanistan et de Syrie, se trouvent actuellement dans la région avec l’espoir de rejoindre l’Angleterre. La très grande majorité d'entre eux vit dans "la jungle" dans des conditions sanitaires déplorables comparables à une "atteinte aux droits fondamentaux", selon le Défenseur des droits et ancien ministre de Jacques Chirac, Jacques Toubon.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Bouchart démission", ont notamment scandé les manifestants en référence à la maire LR de Calais.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-