Jungle de Calais: le démantèlement est "une question de jours" selon Bernard Cazeneuve

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Jungle de Calais: le démantèlement est "une question de jours" selon Bernard Cazeneuve

Publié le 18/10/2016 à 17:15 - Mise à jour à 18:29
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le démantèlement de la "Jungle" n'a jamais semblé aussi proche. Le ministre de l'Intérieur a confirmé que les premières actions devraient débuter dans quelques jours.

Le démantèlement de la "Jungle" de Calais est "maintenant une question de jours", a affirmé mardi 18 le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, en promettant une mise à l'abri "dans des conditions dignes" des migrants vivant sur le campement.

"Nous arrivons au moment où nous allons engager cette opération", a-t-il ajouté devant l'Assemblée nationale, affinant ainsi la date d'"avant la période hivernale" qu'il avait évoquée précédemment.

De sources proches du dossier, on précise préparer cette gigantesque opération, avec pour objectif un démarrage le 24 octobre.

L'évacuation se fera "d'abord en mettant à l'abri dans des conditions dignes, qui relèvent de la tradition de notre pays au regard du droit d'asile", les migrants -femmes, enfants et personnes en situation vulnérable notamment- qui sont "depuis des mois dans la boue", a assuré le ministre de l'Intérieur, en parlant d'une "volonté humanitaire de mise en protection".

"Le juge administratif l'a bien compris", a-t-il ajouté. Le tribunal administratif de Lille a donné son feu vert mardi au principe du démantèlement.

Les migrants seront dirigés vers des Centres d'accueil et d'orientation (CAO) qui ont permis d'accueillir "près de 6.000 personnes qui, pour 80% d'entre elles, ont accédé à l'asile", a-t-il rappelé.

Au sujet des enfants et adolescents, M. Cazeneuve a parlé d'une "discussion extrêmement dure" engagée avec le gouvernement britannique, car "nous ne pouvons pas, nous les Français, mettre à l'abri 13.000 personnes qui relèvent du droit d'asile et le gouvernement britannique ne pas prendre ses responsabilités pour les mineurs isolés qui ont des liens avec la Grande-Bretagne".

Ces discussions "avancent de façon très positive" et "nous serons en situation d'organiser le départ vers la Grande-Bretagne d'enfants qui ont des liens familiaux avec ce pays", a-t-il ajouté.

Lundi, 14 adolescents ont pu rejoindre leur famille et douze ont fait de même mardi, selon les pouvoirs publics.

Il a toutefois averti que "nous aurons aussi au cours des prochaines semaines à poursuivre la reconduite de ceux qui ne relèvent pas de l'asile en France, vers leur pays d'origine".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Les opérations devraient débuter le 24 octobre.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-