"Jungle" de Calais: Natacha Bouchart ne croit pas au démantèlement "par étapes" de Cazeneuve

"Jungle" de Calais: Natacha Bouchart ne croit pas au démantèlement "par étapes" de Cazeneuve

Publié le 02/09/2016 à 10:45
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Alors que Bernard Cazeneuve a annoncé de nouvelles opérations de démantèlement de la "Jungle" de Calais "par étapes", la maire de la ville Natacha Bouchart a émis des doutes sur une méthode qui, selon elle, a déjà démontré son inefficacité.

La maire de Calais Natacha Bouchart (Les Républicains) s'est montrée très critique ce vendredi 2 sur l'annonce par Bernard Cazeneuve du démantèlement "par étapes" de la partie nord de la "Jungle" de Calais, réclamant au contraire une action immédiate.

"Je n’arrive pas à entendre, si c’est ce message, que l’on va nous expliquer qu'on va démanteler le camp en plusieurs mois", a déclaré Mme Bouchart sur Europe 1, réagissant au propos du ministre de l'Intérieur dans un entretien à Nord-Littoral vendredi, alors qu'il est attendu à Calais ce jour.

"Nous avons déjà procédé au démantèlement de la zone sud au début du mois de mars dernier, et nous avons déjà commencé celui de la zone nord (...) Mon intention est bien de poursuivre avec la plus grande détermination. Cela doit se faire par étapes, en commençant par créer davantage de places d’hébergement en France pour désengorger Calais", a ainsi expliqué M. Cazeneuve.

La maire de Calais a clairement mis en doute l'efficacité d'un tel processus: "l’expérience a été faite dès le début de cette année (allusion au démantèlement de la zone sud, NDLR) et on a doublé le nombre de migrants. Cela veut dire que, si on accepte cette situation et bien dans 6 mois, ce n’est pas 9.000 migrants, c’est 15.000 migrants que l’on aura. Vous comprenez que le ministre de l’Intérieur doit faire face seul à ses responsabilités", a-t-elle lancé.

"Nous sommes déterminés tous à demander ce démantèlement mais pas de la façon dont il semble l’annoncer ou la façon dont c’est annoncé dans la presse", a-t-elle insisté, se référant à une action des acteurs socio-économiques du Calaisis lundi matin, prévoyant de bloquer l'autoroute autour de Calais pour réclamer ce démantèlement.

Le ministre de l'Intérieur doit rencontrer vendredi après-midi les responsables de ce collectif, ainsi que les élus locaux, dont Mme Bouchart, et les forces de l'ordre. La population de la "Jungle" de Calais s'élève à 6.900 personnes selon la préfecture, quelque 9.000 selon des associations, soit une augmentation de 50% depuis la mi-juin.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Si on accepte cette situation et bien dans 6 mois, (...) c’est 15.000 migrants que l’on aura", prévient Natacha Bouchard.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-